Nemesis (Jeudi comics)

Nemesis

Titre: Nemesis
Scénariste: Mark Millar
Dessinateur: Steve McNiven
Coloriste: Dave McCaig
Editeur VF: Panini Comics
Editeur VO: Marvel Comics
Date de publication VF: 2011

Nemesis est LE super-criminel du monde. Il termine une des missions qu’il s’est confié, abattre le meilleur flic du Japon. Ceci fait, Nemesis se trouve une nouvelle cible. Cette fois-ci, ce sont les Etats-Unis qui vont avoir le déplaisir de faire sa rencontre et surtout, le commissaire Morrow, modèle de la police américaine, et potentiel futur secrétaire d’Etat à la sécurité intérieure. Pour se faire connaître, Nemesis lui envoi un petit carton avec la date où il le tuera de manière sûre.

Mark Millar est un scénariste qui peut être brillant, mais qui a tendance désormais à privilégier les concepts au fond réel dans ses histoires. Celle-ci, il l’a vendu comme une référence à Batman. Pour être honnête, je ne trouve pas vraiment le rapport entre les deux. Publicité mensongère, à mon sens. Ceci dit, le produit, pour ce qu’il est, n’est pas inintéressant. Dans le prolongement de Wanted ou Kick-Ass, Millar nous livre une histoire ultra-violente, amorale, bourrine. Et assez jubilatoire, forcément. Ce super-vilain qui ne possède pas de super-héros pour l’arrêter est très attirant, dans sa façon d’agir. C’est un pur salop, mais avec un charisme débordant. Le héros d’apparence inoxydable qu’est le commissaire Morrow ne fait pas le poids pour le lecteur, me semble-t-il. Le rythme de l’histoire est excellent, mais je trouve sa conclusion mauvaise, ne serait-ce que parce que je ne la comprends pas. J’en vois vaguement l’intérêt, pour une critique à l’emporte-pièce des riches, mais je ne comprends pas qui est réellement Nemesis. Millar a choisit de faire un narratif pour nous révéler la vérité sur son personnage, mais résultat des courses, on n’y comprend pas grand chose, c’est juste bâclé. Comme si le scénariste s’était retrouvé sans plus de place pour conclure.
Steve McNiven, le dessinateur, n’est pas à son meilleur niveau, mais il livre une prestation intéressante, bien plus dynamique que d’habitude. C’était nécessaire pour se mettre au niveau du scénario. Il y a juste deux pages, dans l’affrontement final, qui sont assez mal dessinées, c’est dommage. Pour le reste, il adapte son style, ce qui est plutôt le signe d’une maturité intéressante.

Bd de concept pas creusée, Nemesis est déjà en production pour être adapté au cinéma. Ce qui est désormais le but de Millar. Résultat, il bâcle et ne va pas au fond des choses. Quand on voit la qualité de Wanted, on se dit que le scénariste écossais aurait pu aller bien plus loin avec la même idée.
Ils en ont parlé: Comicsblog, Planète BD, Sin City, Chroniques bdcomics.

Nemesis_-plancheLogo top bd11/20

 

Publicités

4 réflexions sur “Nemesis (Jeudi comics)

  1. Joelle08/03/2012 11:24

    J’avais repéré la couverture mais dans le doute, j’ai préféré attendre … surtout que j’ai Wanted et Kick-Ass qui m’attendent déjà et qui m’ont l’air bien mieux 😉

  2. Yaneck Chareyre08/03/2012 18:59

    Il faut lire dans cet ordre, oui, je pense aussi. Surtout Wanted. Pour le reste…. Mais tu n’es pas une fille normale toi, à lire du Wanted et du kick ass… ^^

  3. PG Luneau08/03/2012 15:55
    Archi-violent, héros amoral… conclusion bâclée, dessins corrects mais sans plus… Mmmmm, tu me tentes presque 😉

    Mais non, je blague!! Qu’est-ce que j’en ai rien à foutre de cette série!! Enfin, une de moins à inscrire sur ma liste de titres à commander!!

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s