Siegfried tome 1 (La BD du Mercredi)

Siegfried-tome-1

Série: Siegfried.
Tome: 1
Auteur: Alex Alice
Editeur: Dargaud
Date de publication: Octobre 2007

 

 

Lorsqu’Odin, le père des Dieux créa le monde, il soumit toute chose à sa volonté. Toute, sauf une, un pouvoir immense, qu’il appela Or. Il cacha cet artefact sur la terre, et la confia en garde à une de ses filles. Mais une chose imprévue se passe, et cette déesse tomba amoureuse d’un mortel. Mais elle possédait un autre soupirant, Fafnir le Nibelung, qui lui, connaissait le pouvoir de l’or. Voyant la trahison de la belle, il profita de l’occasion pour lui ravir le trésor; et le ramener parmi les siens. Il le fit forger en un anneau, qui lui permit de prendre le pouvoir parmi les Nibelung. La déesse et son amant fuirent la colère d’Odin, mais rien ne peut demeuré caché au Père de toute chose. Ils moururent. Mais avant cela, la déesse put confier son fils à un Nibelung de passage. Siegfried est le nom de cet enfant.

Voici donc l’adaptation de l’Anneau des Nibelungen, par Alex Alice, le dessinateur du Troisième Testament.
Ce qui frappe d’abord, c’est l’évolution graphique de l’auteur. D’une certaine façon, je trouve qu’il glisse légèrement vers le style d’un Marini,un peu plus rond que ce qu’il faisait jusque là, un peu plus « cartoony ». Sur la série précédente, il était très sombre, très tranchant dans le trait, et là, on lui trouverait presque parfois un petit côté disney. Mais il demeure encore dans un entre-deux, sur les décors, par exemple, il garde sa patte précédente. Etonnante évolution, dont je ne sais si elle est une progression, ou une simple adaptation à un nouvel univers. Néanmoins, il me semble que cet aspect est important, sur ce nouveau travail de l’auteur.
L’histoire en elle-même, je ne puis la comparer avec l’opéra de Wagner, ou la légende, mais il y a du grandiose, indéniablement, et Siegfried s’avère un héros attachant. Par sa solitude, par sa soif d’apprendre, et aussi par la présence de Mime le forgeron, qui entend bien user du jeune garçon à ses propres fins, plutôt que de lui laisser son libre-arbitre.

Série sans doute prometteuse, qui exploite bien un mythe ancien et connu. L’auteur évolue, progresse, sur la partie graphique. Le scénario est bien construit, ce qui mérite de se noter, pour un dessinateur devenu auteur complet.
Je poursuivrai avec plaisir ma découverte de cette série. Une belle occasion de découvrir cette histoire ancienne.

 

Ils en ont parlé: Le Grenier de Choco, Scénario, Tenseki, Le Graphivore,

Siegfried-tome-1_-plancheLogo BD Mango orangeLogo top bd16.5/20

14 réflexions sur “Siegfried tome 1 (La BD du Mercredi)

  1. Belzaran Il y a 2 ans

    Tes commentaires sur l’évolution graphique de l’auteur m’intriguent. Ca me donne envie de voir tout ça.

  2. Noukette Il y a 2 ans

    L’héroïc fantasy n’est peut-être pas ma tasse de thé mais j’aime beaucoup les planches que tu montres, pourquoi pas à l’occasion alors…!

  3. PG Luneau Il y a 2 ans

    Le bédéiste québécois Jean-François «Djief» Bergeron dessine une autre version de cette fameuse légende, mais chez Soleil : le Crépuscule des Dieux. Je n’ai pas encore lu aucune de ces deux
    versions, et je ne connais à peu près rien en mythologie scandinave, mais j’ai tellement lu de bons commentaires sur cette série-ci que je me laisserai sûrement tenter, surtout que tu m’apprends
    que cet Alice, dont je n’avais pas particulièrement apprécié le dessin dans le Troisième Testament, a grandement amélioré sa manière de dessiner ses personnages. Merci de l’info!

  4. Yvan Il y a 2 ans

    J’ai beaucoup aimé cette trilogie. L’histoire est finalement assez classique dans le genre, mais le graphisme sublime le tout !

  5. Mango Il y a 2 ans

    J’aime le graphisme de la planche que tu montres. Il est intéressant de noter combien la culture la plus classique et ancienne, celle des grands mythes, se transmet surtout grâce aux BD
    maintenant!

  6. Yaneck Chareyre Il y a 2 ans

    Surtout, je ne sais pas. Je pense que le cinéma a une audience plus grande. Mais en tous cas, la bd est à l’origine de mythes des temps modernes, ça je suis d’accord.

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s