Le Roi Oscar et autres racontars (La BD du Mercredi)

Le-roi-oscar-et-autres-racontars

Titre: Le roi Oscar et autres racontars
Scénariste: Gwen de Bonneval
Dessinateur: Hervé Tanquerelle
Editeur: Editions Sarbacane
Date de publication: 1er trimestre 2011
D’après l’œuvre de Jorn Riel

Nous retrouvons les chasseurs du Groenland, pour quatre nouvelles histoires. C’est l’occasion de revoir certaines vieilles connaissances, comme Le Comte, Herbert, ou William le tatoué. Et puis en faire de nouvelles, comme Anton le jeune idéaliste, ou Lause le civilisé. Quatre histoires qui racontent la vie dure et isolée de ces hommes courageux. Fous. Ivres. Attachants.

Deuxième album reprenant les racontars de Jorn Riel, et la qualité est toujours au rendez-vous. Le dessin de Hervé Tanquerelle convient toujours à merveille, tant dans les tronches qu’il met en scène, que sur les grandes étendues brumeuses et arides du Groenland. Ce style si particulier, cette utilisation du noir et blanc, via le gris, rendent toujours à merveille la dureté de l’environnement dans lequel évoluent les personnages.
Les histoires mises en scènes sont très poignantes, et n’ont qu’un point commun, celui de montrer les effets de cette vie solitaire sur les âmes et les esprits. A chaque personnage sa façon d’y réagir. Comme je le disais plus haut, la folien l’ivresse, et même l’idéalisme sont autant de réponses acceptables. Ou du moins compréhensibles. L’histoire qui donne son titre à l’album est vraiment très forte. Elle traite elle de la folie qui naît de cet isolement, et de ce rapport dual, presque intime, entre les deux chasseurs de la station. L’apparition d’un troisième larron vient chambouler l’équilibre fragile de leur vie. Jusqu’à une conclusion étonnante et dérangeante. Mais ma préférence va sans doute à la dernière histoire, celle consacrée à Anton l’idéaliste. Un jeune homme pétri par les histoires des livres sur la conquête polaire, qui vient se confronter à la dure et triste réalité du travail polaire. Cette histoire est finement menée, et peut nous amener à réfléchir à bon nombre de choses, qu’on soit ou pas dans leur situation.

Si vous avez aimé le premier tome, La vierge froide et autres racontars, alors vous serez encore conquis par ce deuxième volet. Si vous ne connaissez pas encore ce diptyque, alors n’hésitez pas. Ce sont des histoires humaines, touchantes et dérangeantes. De la vie, tout simplement.

 

Ils en ont parlé: La bibliothèque du Dolmen, Colimasson, BD Gest, Zazimuth.

Le-roi-oscar-et-autres-racontars_-plancheLogo BD Mango orangeLogo top bd17/20

16 réflexions sur “Le Roi Oscar et autres racontars (La BD du Mercredi)

  1. jerome Il y a 2 ans

    Toujours dit qu’il faudrait que je lise ces albums mais à force d’être continuellement tenté la liste des BD à lire devient trop longue !!!

  2. Noukette Il y a 2 ans

    Je suis perplexe là… Ce que tu en dis me plait mais la couverture n’est pas du tout à mon goût… Et les planches et des dessins ne m’emballent pas. Tu m’en veux pas hein ? 😉

  3. PG Luneau Il y a 2 ans

    Moi, tu m’intrigues au plus haut point. Les dessins m’inspirent et la thématique semble intéressante. Je suis étonné de n’avoir jamais entendu de cet album, et encore plus d’apprendre qu’il
    existe un tome #1!!!??

  4. Yaneck Chareyre Il y a 2 ans

    Ma foi… Pourtant, le tome 1 , La vierge froide et autres racontars, a été chroniqué ici aussi. Mais bon, Il n’est jamais trop tard pour se rendre compte de ses erreurs ;op

  5. Mango Il y a 2 ans

    C’est étrange mais quand je suis passée une première fois pour mettre les liens et que j’ai vu la couverture, j’ai pensé que tu nous présentais une BD amusante mais il n’en est rien et
    c’est même plutôt le contraire apparemment! Dommage que ce soit des nouvelles. Je m’aime pas beaucoup ça: j’en lis une ou deux et puis je laisse tomber ou alors il faut que ce soit vraiment
    excellent mais c’est rare.

  6. Joelle Il y a 2 ans

    Je me désespère de mettre la main sur le premier tome (que j’avais lu en version roman) … toujours par monts et par vaux à la biblio ! Ou alors je suis vraiment malchanceuse et je n’y vais que
    quand il est sorti !

  7. Moka Il y a 2 ans

    J’aime ces visages de vieux rustres autour de la table. La dimension humaine que tu soulignes me donne envie de découvrir ces deux titres.

  8. fighters Il y a 1 mois

    La seule chose que j’ai lu de Riel est Le jour avant le lendemain et c’était il y a longtemps, mais j’en garde un bon souvenir, donc pourquoi pas découvrir autre chose de son œuvre, mais cette fois si en format bd, ça pourrait me donner envie de poursuivre aussi sur ses autres écrits 😉

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s