DC Deluxe Batman Un long Halloween (Jeudi comics)

Batman-un-long-halloween

Série: Batman
Titre: Un long Halloween
Collection: DC Deluxe
Scénariste: Jeph Loeb
Dessinateur: Tim Sale
Coloriste: Gregory Wright
Editeur VF: Panini Comics
Editeur VO: DC Comics
Date de publication VF: Août 2011

Alors qu’il n’en est qu’à ses débuts de justicier, Bruce Wayne, alias Batman, fait alliance avec le commissaire Gordon et le procureur Harvey Dent. Ils ont un objectif commun, la chute de Carmine Falcon, alias le Romain, parrain du crime de la ville. Les deux représentants de la Loi et de la Justice s’en remettent au vigilant encapé, pour faire avancer leur enquête. Mais il se trouve que dans le même temps, un tueur mystérieux abat les proches du Romain chaque jour de fête qui passe. Les trois hommes parviendront-ils à démêler cette affaire avant que tous ces criminels ne soient tués?

Voilà une saga assez ancienne de Batman, republiée sous un format luxueux par Panini. Une saga que je connaissais de réputation, mais dont je ne savais pas qu’elle avait autant marqué le réalisateur Christopher Nolan dans la réalisation de son film The Dark Knight. En dehors de l’apparition du Joker, qui remplace le tueur Holliday, on retrouve l’essentiel. Voir même des scènes précises, comme celle de la montagne de billets de banque enflammés.
Mais ceci est une autre histoire, alors revenons à cette série.
Elle se passe donc dans le passé, et permet de mettre en lumière les relations de Batman, Gordon et Dent avant que ce dernier ne devienne Pile-Ou-Face. Je n’aurai qu’un reproche à faire, à une intrigue presque parfaite, mais c’est propre à Jeph Loeb, le scénariste: il ne peut s’empêcher de mettre en scène toute la galerie des super-vilains de l’univers Batman. Joker, Solomon Grundy, Ivy, le Sphinx… Je ne suis pas certain qu’ils soient parfaitement indispensables, et qu’il n’aurait pas pu mener cette excellente intrigue sans eux. Loeb fera de même lors de la saga Batman Hush, avec Jim Lee au dessin. C’est presque sa marque de fabrique, désormais. En dehors de ce bémol, je le répète, l’intrigue est très bien menée. Loeb ménage ses effets, propose plusieurs conclusions, des retournements de situation, et une fin sans aucun manichéisme. Et puis il y a la lente déchéance de Harvey Dent, et sa transformation en Pile-Ou-Face. Le brillant représentant de la Justice vrille et tombe du côté opposé. Avec l’idée que la ville elle-même n’est pas pour rien dans cette chute.
Tim Sale, le dessinateur, ne fait pas partie de mes préférés, mais sur cette série, et sur le personnage de Batman, il est particulièrement adapté. Ses personnages sont légèrement déformés, ce qui convient bien aux psychologies torturées. Et son utilisation de l’encrage renforce l’obscurité de l’univers du Chevalier Noir.

Pour qui veut découvrir Batman, un long Halloween constitue une excellente porte d’entrée. Il n’est pas utile d’en connaître un rayon sur le personnage pour appréhender cette histoire. Bien entendu, les connaisseurs de cette mythologie apprécieront d’autant plus cette histoire référence. Bref, c’est de l’excellent comic book de super-héros.

 

Ils en ont parlé: Planète BD, Marvelll,

Batman-un-long-halloween_-plancheLogo top bd16.5/20

 

6 réflexions sur “DC Deluxe Batman Un long Halloween (Jeudi comics)

  1. kaze Il y a 2 ans

    En fait, si il y a la gallerie des villains, c’est parce que The Long Halloween était une série avec une publication liée chaque moi à un jour férié, de Halloween à Halloween, et une enquête que
    « qui est le tueur » en mystère, avec élimination des suspect. C’est le format repris dans la suite, Dark Victory.

    Et c’est une « suite » au Batman : Year One de Miller et Mazzuchelli (que je te conseille TRES fortement si tu ne l’as pas encore lu).

  2. Yaneck Chareyre Il y a 2 ans

    Pour la galerie de vilains, je sais, mais c’est surtout une façon de procéder chère à Loeb. Comme je l’ai indiqué, se n’est pas la première série qu’il réalise sur le même modèle.

    Pour le Year One, je ne l’ai pas lu, et il fait effectivement parti de mes intentions. Mais les bibliothèques n’ont pas l’air de l’avoir, chez moi.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s