Okko le cycle de l’Eau Intégrale (Vendredi chronique)

Okko-cycle-1

Série: Okko
Tome: Intégrale premier cycle
Titre: le cycle de l’eau
Auteur: Hub
Coloristes: Hub/ Stéphane Pelayo
Editeur: Delcourt
Date de publication: Octobre 2009

 

Dans une maison de Geisha, construite sur pilotis, en bord de mer, un homme étrange, un géant masqué, se délasse auprès de Petite Carpe, une des filles de l’endroit. Il est surveillé par le petit frère de la geisha, lui-même surveillé par un moine alcoolique. Et en pleine nuit, alors que rien ne le prévoyait, le lieu est attaqué par des pirates, venus enlever toutes les femmes du lieu. Noburo le géant se bat comme un diable, mais seul, il ne parvient pas à se défaire du bunraku de combat, une marionnette gigantesque créée pour tuer. Lorsque le maître de Noburo et du moine, le ronin Okko, revient auprès d’eux, il trouve la maison en cendres, et ses amis abattus. Le gamin se jette à ses pieds, lui offrant sa vie en échange de ses services pour retrouver Petite Carpe. Okko se laisse attendrir, et convaincre par les désirs de revanche de Noburo. Ils ne savent pas encore qu’ils vont trouver, sur une île isolée, une horreur difficile à imaginer.

Je me suis fait offrir à Noël l’intégrale du premier cycle de la série Okko, complétant ainsi la série dans ma bibliothèque.
L’ouvrage est plaisant, sans bonus supplémentaires, mais avec un papier de qualité assez agréable à parcourir.
Ce premier cycle lance bien la série, plaçant les différents personnages dans leur caractère, et dans leurs attributions. Noshin le moine sera la touche humoristique, Noburo la force, Okko l’intelligence, et le gamin sera là pour nous guider, d’autant plus que c’est lui qui commente les évènements, sous forme de souvenirs, de son moi futur. L’action est dosée avec justesse et régularité, et l’immersion dans ce monde médiéval fantastique japonisant (ayant pour inspiration le jeu de rôle L5R je le rappelle), se fait de manière fine et didactique. Il n’est guère possible encore de visualiser le monde en lui-même, dans sa géographie, mais cela n’a que peu d’importance dans ce diptyque.
Le dessin impressionne de maîtrise pour un premier album, et la mise en couleur est toujours très juste.

Si vous avez envie de découvrir cette série de samouraï, cette intégrale est idéale. Très abordable question prix, elle lance une histoire intéressante et bien menée, qui se bonifiera globalement avec le temps et les albums suivant.

Okko-cycle-1_-planchetopbd_201315/20

6 réflexions sur “Okko le cycle de l’Eau Intégrale (Vendredi chronique)

  1. Fan de BD Il y a 1 an

    Moi j’adore tout simplement. Surtout Noburo avec tout le mystere qui tourne autour de lui. Il me reste le dernier tome sortie à lire en plus j’ai pu l’acheter en edition collector.

  2. Yaneck Chareyre Il y a 1 an

    Elle était magnifique, cette édition collector. Tu me fais penser à un truc. On n’a toujours pas d’infos sur ce qu’est Noburo réellement. Et je ne pense pas que ce sera l’objet du prochain tome.
    Alors, peut-être quelque chose sur le dernier cycle?

  3. PG Luneau Il y a 1 an

    Je suis content d’apprendre que cette série est bonne (quoi que ta note est un peu limite, compte tenu de tout le bien que tu en dis! ). En effet, j’ai tous les tomes à la maison… mais je n’en ai encore lu aucun!! Tu me donnes envie!

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s