Astérix et la boustifaille

Pour conclure cette semaine Gastronomie, mettons un peu à l’honneur une série dans laquelle la nourriture est INCONTOURNABLE, Astérix le Gaulois, bien entendu. René Goscinny et Albert Uderzo font de leurs héros des amateurs du bien manger, et chaque album est l’occasion de le prouver.Vous me pardonnerez de ne pas être exhaustif, j’ai envie de vous proposer un petit dossier très imagé, et tout mettre rendrait la chose indigeste.

 

 

 

LE SANGLIER, L’ALIMENT DE BASE

Quel élément, en dehors du menhir, est plus indissociable d’Astérix, que le Sanglier? Il est le plat principal, celui de tout les jours, comme celui des banquets. C’est d’ailleurs un excellent baromètre du moral d’Obélix , qui, une fois amoureux ou contrarié, a du mal à terminer sa dose quotidienne.

Sanglier-Asterix-legionnaire

D’ailleurs, les deux gaulois n’hésitent pas à convertir les autres à leur cause, comme vous pouvez le constater lorsque nos amis ont pri leurs marques dans la Légion romaine. Le Vulgus Pecum, hors de question.

Asterix-Legionnaire-Sanglier-2

Mais le sanglier est aussi exporté par nos amis hors des frontières de l’Empire Romain. Les deux héros sont alors les hérauts de la Gastronomie gauloise. C’est notamment en Inde qu’ils laissent des traces.

Asterix-chez-Rahazade-Sanglier

Mais ce pêché mignon peut se révéler à double tranchant. Des ennemis particulièrement lâches peuvent profiter de cette petite faiblesse pour essayer de les piéger.

Sanglier-Tour-de-gaule-

Mais nous pourrions vous proposer des dizaines d’images sur le sanglier, voir sans doute écrire des lignes et des lignes à ce sujet, alors faisons court, et passons à autre chose.

 

 

LA GASTRONOMIE GAULOISE, L’AUTRE HEROINE

Goscinny et Uderzo semblent s’être donné pour ambition de promouvoir les produits alimentaires de notre beau pays. Toutes les occasions sont bonnes pour mettre en avant les bons produits. A ce titre, Le tour de Gaule d’Astérix est un modèle du genre, puisque le principe même est de rassembler des plats typiques des quatre coins de la France, en un même voyage (ne parlons pas des conditions de conservation, et de la préservation de la chaîne du froid, s’il vous plaît).

buffet-tour-de-gaule

 

Mais avant de nous intéresser à l’acquisition de tous ces bons produits, faisons un court arrêt par la Gastronomie d’autoroute, petit clin d’œil des auteurs à la restauration rapide et standardisée, qui n’est pas à leur goût.

Le-tour-de-gaule-1

Au menu de cette ballade, donc, Champagne:

Le-tour-de-gaule-champagneDes bêtises de Cambrai, délicieux petites confiseries:

Le-tour-de-Gaule-BetisesDes huitres et du vin de Bordeaux:

Le-tour-de-Gaule-Huitres

Et côté images pour finir, la bonne bouillabaisse marseillaise:

Le-tour-de-Gaule-Bouillabaisse

Mais il n’y a pas que dans cet album, que nos bons produits sont mis en avant. On peut retrouver le célèbre, odorant et dangereux fromage Corse lorsque nos amis rejoignent l’île de Beauté.

Asterix-en-Corse-fromage

Et lorsque nos deux amis se rendent en Auvergne, impossible de ne pas s’attarder sur une bonne potée. Voilà qui change de l’habituel régime riche en cholestérol de nos amis:

Le-bouclier-arverne-1

Malheureusement, en France, tout ne se mange pas, comme le dit Obélix (on pourrait retrouver aussi les crocodiles, dans le même genre):

Asterix---La-Serpe-D-or-01

LA GASTRONOMIE ETRANGERE

 

Ah, les voyages à l’étranger d’Astérix… Grand classique des intrigues du petit gaulois. Goscinny aura toujours beaucoup aimé caricaturer nos voisins, et cela passe notamment par la nourriture.

Parfois, c’est anecdotique, et à peine utilisé pour un petit gag:

Ast--rix-et-les-normands-01

Mais parfois, c’est au contraire le déclencheur de gags qui aujourd’hui, résonnent encore avec force, malheureusement pour nos chers voisins:

Ast--rix-chez-les-Belges-01

Mais comme nos amis sont de parfaits hôtes, la nourriture et la table sont toujours de bonnes occasions de se retrouver, et de prendre du plaisir, de faire tomber les différences, et d’apprendre à se découvrir.

Ast--rix-chez-les-Belges-05

Ast--rix-chez-Rahazade-01Enfin, se découvrir… Parfois, décidément, ça ne passe pas… Allez savoir pourquoi, il y a des barrières plus difficiles à franchir que d’autres…

La-Grande-Traversee-2

CONCLUSION

J’espère que vous aurez aimé flâner un peu dans vos souvenirs, et dans les cases d’Uderzo et Goscinny. On aurait pu donner encore plus d’exemples, citer plus d’albums, mais la bonne bouffe était visiblement un grand intérêt pour les deux auteurs, et il y aurait sans doute de quoi écrire plus sérieusement sur le sujet.

Cette semaine Gastronomie se termine, de manière un peu différente de d’habitude. Je ne sais pas si je le referai, mais pourquoi pas? Nous ne pourrons que progresser. Je remercie Snoopy pour sa contribution au scanner de ses propres albums de la série, pour m’épargner une partie du travail.

Je termine donc ce petit voyage culinaire dans l’oeuvre d’Astérix, en laissant s’exprimer un connaisseur, un gourmet, qui a une philosophie toute particulière concernant ce sujet là. Je vous laisse vous souvenir comment se termine la planche…

Le-bouclier-arverne-2

 

Publicités

5 réflexions sur “Astérix et la boustifaille

  1. Yaneck Chareyre29/01/2012 12:07

    Un souvenir en particulier, d’astérix et la bouffe?

    D’ailleurs, je réalise qu’on a zappé une série d’images incontournable… Les banquets de fin… Arg, honte à nous.

  2. PG Luneau29/01/2012 17:21
    Vraiment super, ce dossier!! J’en prendrais tous les jours !! Mais je sais la somme de travail que ça demande!!
    Je me demandais si vous alliez aborder la fine gastronomie romaine, que Goscinny s’est fait un devoir de ridiculiser! Je m’étais amusé à les indexer, un jour où je m’ennuyais :

    langues de rossignol, gencives de cancrelat de Mongolie, boudin d’ours, cous de girafe farcis, oreilles de truie confites, confiture d’épluchures de saucisson, sardines au sucre, yeux de
    maquereau en gelée, confiture d’anchois, compote de pieuvre, tripes de sanglier frites dans de la graisse d’urus, larves de sphynx confites dans du miel d’acacia, poêlée de lombrics frits dans le
    l’huile de ricin, pis de génisse au naturel ou en ragoût… Bon appétit!

    Détail tristounet : pour ce qui est du sanglier, j’ai appris, pas plus tard qu’hier soir (synchronicité, quand tu nous tiens!!), qu’il s’agit d’un mythe!! En effet, je viens de lire, dans le
    magazine D-lire de janvier 2012, qu’une exposition se tient présentement à Paris, jusqu’au 2 septembre prochain à la Cité des Sciences. Elle porte sur les Gaulois et tente de défaire certains
    mythes. Elle explique donc que ce que dévoraient les vrais Gaulois, à l’époque, était en fait des cochons d’élevage, une espèce qui avait des canines très longues, ce qui a confondu les
    premiers archéologues.

    Finalement, dernier détail : le collectionneur que je suis a mis la main sur une pièce intéresssante de para-BD. Il s’agit d’un livre, abondamment illustré par Uderzo, intitulé : les
    Voyages gourmands d’Astérix – 27 recettes pour petits Gaulois débrouillards. Comme le titre le laisse deviner, il s’agit d’un livre de recettes assez simples, facilement réalisables par les
    jeunes. Publié en 1999 aux éditions les Livres du Dragon d’or, je ne sais s’il est encore possible de le trouver sur le marché. J’ai déniché le mien en bouquinerie. Mais je trouvais de
    circonstance d’en glisser mot ici, compte-tenu du sujet de cette chronique! Bravo encore à vous, et à une prochaine!

  3. Yaneck Chareyre29/01/2012 17:29

    Tu as bien fait ^^

    Pour la cuisine romaine, c’est vrai que c’est un autre aspect qu’on a zappé. Comme quoi, il y aurait du matos pour plusieurs articles ^^

  4. Joelle29/02/2012 15:47
    Je ne m’étais jamais vraiment rendu compte qu’il y avait autant de plats différents dans les albums d’Astérix. Bien sûr, les sangliers et le banquet de fin d’album, ça, je m’en rappelle bien 😉

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s