En Mer (Jeudi comics)

En-mer

Titre: En Mer
Auteur: Drew Weing
Editeur VF: Cà et Là
Editeur VO: Fantagraphics Books
Date de publication VF: Août 2011

 

Il est dur, pour le poète, de subir les contingences du monde matériel. Chassé de l’auberge où il restait, ce poète là s’installe au port, essayant de trouver les bons mots pour composer sur la mer. Mais rien de convenable ne vient. Le destin va donc pourvoir à son besoin. Endormi, il est enlevé par des hommes de mains qui constituent un équipage de « volontaires » pour Hong Kong. D’abord horrifié, le poète va peut-être en fait trouver ce qui lui manquait.

Désolé pour les amateurs, mais ce petit opus ne m’a pas emballé. Petit format carré, des planches « pleine page », je trouve l’expérience beaucoup trop courte pour pouvoir m’enthousiasmer. L’idée générale est plaisante, ce poète en manque d’inspiration qui est de force amené au monde qu’il essaye de décrire. J’adhère plutôt, mais le traitement proposé ne me convient pas. J’aurai aimé plus de pages, plus de cases, pour aller plus loin sur le sujet. Je trouve qu’on survole, dans le cas présent, sans jamais entrer dans le sujet. Ce peut être une figure de style, notez bien, mais je trouve qu’elle entre en contradiction avec le message véhiculé. S’il faut mettre les mains dans le cambouis, pour comprendre les choses, pourquoi l’auteur ne le fait-il pas lui-même?
C’est dommage car son dessin est plutôt plaisant. Tout en rondeur, il fait penser à de vieilles séries américaines, de vieux comic-strips d’humour. Je pense pour ma part à Pim Pam Poum (The Katzenjammer Kids). Un dessin un peu naïf qui permet d’aborder de manière plus ludique certaines situations négatives.

En mer est une œuvre pleine de potentielle, mais qui me semble à moi inachevée. L’idée est là, le talent graphique aussi, mais je n’adhère pas au choix de l’auteur de livrer une prestation aussi courte. Dommage.

 

Ils en ont parlé: Samba BD, Yvan, D’une Berge à l’autre, IDDBD.

En-mer_-plancheLogo top bd13/20

Publicités

7 réflexions sur “En Mer (Jeudi comics)

  1. Joelle Il y a 2 ans

    Moi aussi, quand j’ai vu ces dessins, j’ai de suite pensé à Pim Pam Poum 🙂 J’ai déjà noté cet album, même si je ne suis pas complètement sûre d’apprécier le sujet … poète, mer : ce ne sont pas
    franchement mes sujets favoris mais tant que je n’ai pas essayé, je ne peux pas savoir si ça me plaira ou non 😉

  2. Ay74 Il y a 2 ans

    Vous n’avez pas à être désolé de ne pas avoir aimé « En mer ». Je n’aime pas associer désolé au verbe aimer.

    Pour ma part, comme je l’ai écris dans le Quizz, je l’ai trouvé excellent. J’ai aimé ce poème, les 3 dernières planches qui répondent aux premières, j’ai retrouvé des élements déjà vu ailleurs
    (les terriens à bord des bateaux comme dans la série H.M.S).

    Seul regret : le livre est chèr pour une lecture assez courte.

  3. PG Luneau Il y a 2 ans

    Mais peut-être est-ce que l’auteur a voulu non pas démontrer son message (se plonger dans le cambouis…), mais plutôt son genre?? Dès que tu as dit «poète», j’ai
    pensé «poème»!! Et un poème, ce n’est jamais très long. C’est l’enfilade de certaines images fortes… N’est-ce pas ce que l’auteur a voulu illustrer?? Personnellement, je
    suis très peu porté sur ce genre, qui me laisse de glace, mais je serais peut-être prêt à l’essayer sous ce format (mais certainement pas à plein prix!!).

    Pour ce qui est du dessin, il me rappelle plutôt celui de la petite série Bone, américaine, elle aussi!

  4. Yaneck Chareyre Il y a 2 ans

    Tu mets en avant un point auquel je n’avais pas pensé. Se pourrait-il que la forme rejoigne le fond, et qu’en effet l’auteur ait proposé un album comme un poème? Je n’ai pas la réponse, mais tu
    mets le doigt sur quelque chose de très intéressant.

  5. David Il y a 2 ans

    Evidemment ! je suis complètement d’accord avec le commentaire précédent ! Ce livre constitue une mise en abyme complète du thème.

    Ce n’est pas l’histoire d’un pirate, c’est celle de l’inspiration retrouvée. L’instant du « choc » qui permet à l’auteur/personnage d’exploser ses aprioris et des idées.

    Ce n’est pas seulement l’histoire d’un poète, c’est l’histoire de la création d’un livre… le livre que l’on tient dans les mains !

    C’est surtout un jeu de ruptures. Entre le dessin « mode comics » d’un personnage qu’on imaginerai plus dans une histoire de super-héros et la narration qui en fait un personnage délicat et
    sensible. Mais aussi des ruptures dans le rythme des cases, comme les pieds d’une strophe.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s