Le cahier à fleur tome 1- Mauvaise orchestration (Vendredi chronique)

Le-cahier-a-fleurs-tome-1

Série: Le cahier à fleurs
Tome: 1
Titre: Mauvaise orchestration
Scénariste: Laurent Galandon
Dessinatrice: Viviane Nicaise
Editeur: Bambou
Collection: Grand Angle
Date de publication: 2010

 

Octobre 1938, à Paris, un jeune violoniste turque fait salle comble. Pendant le concert, un vieil homme est pris d’un malaise. Le lendemain, le violoniste vient rendre visite au malade. Et il se trouve qu’ils partagent quelque chose, un certain cahier à fleur, perdu durant les massacres des arméniens par les Turques quelques décennies auparavant. Le vieil arménien va apprendre son histoire au jeune turque.

Voici une bande dessinée utile, car elle met en lumière un fait historique encore trop peu connu, le génocide arménien. Rappelons que la Turquie ne reconnaît toujours pas ses exactions comme telle, plus d’un siècle après les faits. Par son narrateur, Laurent Galandon nous plonge directement au cœur des évènements, dans toute leur cruauté et leur horreur. Les pillages, les enlèvements, les viols et autres conversions forcées à l’islam de cette population chrétienne. Le scénariste ne nous cache rien. Et c’est presque le défaut de l’album. Je le trouve pour ma part un peu trop didactique, un peu trop démonstratif. L’intrigue qui se déroule pendant le massacre est un peu trop légère, voir inexistante. L’intrigue, c’est le massacre en lui-même. Mais dès lors, il manque un support à l’histoire, une retenue, que je trouve toujours dommageable. A la manière de Joe Kubert dans Yossel, il n’y a pas de mise à distance, et je trouve que c’est toujours un manque pour des sujets aussi sensibles que ceux là. Cet album est instructif, intéressant, mais il manque du petit plus qui en ferait autre chose qu’un reportage rapidement mis en scène.
Viviane Nicaise, une dessinatrice est chose rare, soulignons-le, fait un boulot plus qu’honnête. Son dessin est assez classique pour du franco-belge, et elle aurait sans doute eu toute sa place dans une initiative comme le Décalogue. Elle n’a pas de véritable point faible sur son dessin, mais il lui manque encore le soupçon d’originalité qui nous donnera envie de la suivre comme auteure. Rien de honteux à cela, le temps et l’expérience lui en donneront sans doute l’occasion.

Album intéressant, mais trop dans la proximité avec les faits qu’il dénonce. Je reste convaincu que la mise à distance est nécessaire pour aborder des sujets lourds, que cela apporte un véritable plus pour le lecteur. Mais pour un album Bambou, on est plutôt dans le meilleur.

 

Ils en ont parlé: Le Graphivore, Scénario, BD GestLibrairie Critic.

Le-cahier-a-fleurs-tome-1_-planche

Logo top bd15/20bam

Publicités

4 réflexions sur “Le cahier à fleur tome 1- Mauvaise orchestration (Vendredi chronique)

  1. PG Luneau17/12/2011 18:41

    Effectivement, ça semble bien. Je comprends ton point de vue, mais je suis quand même intéressé par la thématique, même crue : c’est un événement tragique dont je connais si peu de choses, et j’ai
    souvent de jeunes Arméniens dans ma classe. Pour le devoir de mémoire… Et les dessins semblent effectivement très corrects!

  2. Joelle21/12/2011 10:43

    Il me semble que cela reste assez classique et superficiel mais le thème est quand même intéressant ! Et comme les deux tomes sont à la biblio, ça ne mangera pas de pain si je les emprunte 😉 mdr !

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s