Marvel Graphic Novel Fantastic Four- 4 (Jeudi comics)

FF--Four

Série: Marvel Graphic Novel FF: Four
Scénariste: Roberto Aguirre-Sacasa
Dessinateur: Steve McNiven
Encreur: Mark Morales
Editeur VF: Panini Comics
Editeur VO: Marvel Comics
Date de publication VF: 2005

 

 

Qui est le pire ennemi des Quatre Fantastique, cette famille de super-héros new-yorkais? Fatalis? L’Homme-Taupe? Galactus? Et si c’était seulement un comptable véreux? Leur homme de confiance les a trahi, et a mené la célèbre famille à la faillite. Adieu le Baxter Building, adieu la vie d’aventurier, les super-héros vont devoir se trouver un logement, et surtout, du boulot.

Belle idée de la part de Roberto Aguirre-Sacasa, que celle de ramener les super-héros au niveau du commun des mortels. Mr Fantastic est un génie, mais si analyser les couches sub-atomiques de la dimension Z demande des efforts, pointer à l’agence pour l’emploi en demande d’autres, et des réflexes qu’il ne possède pas. La seule qui trouve facilement comment se recaser, finalement, c’est Jane Richards, dans une suite logique  de l’évolution du personnage. Depuis un moment, Jane est décrite comme une femme forte, indépendante et les pieds bien en terre. Je vous laisse imaginer ce que cela peut donner pour l’inconstant Johnny Storm, et pour le monstrueux Ben Grimm. J’ai une certaine affection pour cette histoire, assez symbolique de l’esprit Marvel Comics. Chez cet éditeur, le héros n’est jamais très loin de l’homme du commun, et cette histoire en fait la démonstration.
Steve McNiven est un dessinateur de grand talent, mais se révèle un choix un peu étonnant pour moi. Ses planches sont toujours très lumineuses, très lisses, impressionnantes, et pour une intrigue « vivre à New York », je ne suis pas certain qu’il soit le plus adapté. Un auteur plus sombre, aurait sans doute pu mieux entrer en résonance avec le travail du scénariste. Et en même temps, si Aguirre-Sacasa avait le désir que demeure la flamme de l’héroïsme, ce choix a un sens, et une efficacité certaine.

 

C’est une histoire à réserver à ceux qui connaissent déjà les Quatre Fantastiques, si l’on veut l’apprécier comme il se doit. Une chute n’a d’intérêt que si l’on connaît la situation précédente. Et là, la chute est intéressante, cohérente et simple, tout en n’étant pas simpliste.

 

Ils en ont parlé: Bulles et onomatopées, BD Passion,

Logo top bd16/20

5 réflexions sur “Marvel Graphic Novel Fantastic Four- 4 (Jeudi comics)

  1. PG Luneau09/12/2011 04:13

    Moi, elle me branche totalement, cette histoire : c’est l’unique aspect que j’aime des superhéros, leur humanité! Donc, je note plus plus plus!!!

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s