Ashita no Joe tome 1 (Dimanche Manga)(La Chronique de Snoopy)

Ashita-no-Joe-tome-1

Série : Ashita No Joe

Tome : 1

Auteur : Takamori Asao (Dessins), Chiba Tetsuya (Scénario)

Editeur VO : Kodansha

Editeur VF : Glénat

Date de Publication VF :  27 Janvier 2010

Lorsque l’on est un amateur du genre manga, il est pratiquement impossible de ne pas connaître Ashita No Joe, ne serait-ce que de réputation. En effet, ce manga est souvent considéré comme une des plus grandes œuvres que la bande dessinée nipponne a produit. Depuis le début de l’année 2010, nous avons enfin l’occasion de vérifier si cette réputation est surfaite ou au contraire totalement justifiée.

Ashita No Joe raconte l’histoire de Joe Yabuki, un orphelin vagabond. Il a le don de se retrouver souvent au milieu de bagarres. Un jour il arrive dans le quartier connu sous le nom de Doya. Ce quartier est en fait un bidonville. Un jour, il va rencontrer Danpei, un ancien boxeur professionnel qui a remarquer chez Joe de véritables aptitudes pour la boxe. Malheureusement pour Danpei, Joe n’est pas une personne dont on obtient facilement la confiance. Il tient tellement à sa liberté qu’il va même se retrouver dans de graves ennuis…

Autant le dire de suite, la réputation d’Ashita No Joe n’est pas usurpée. Ce premier tome est très bon. Il nous présente un personnage assez atypique : le héros est un menteur, escroc, grand amateur de bagarres de rue… Dans le même temps, on ressent clairement sa volonté d’être libre et de ne devoir rien à personne. En effet, même lorsqu’il est dans le pétrin, il préfère s’enfoncer (et notamment dans un centre de redressement) plutôt que de faire confiance à Danpei qui pourrait l’aider. On a envie de détester Joe tant il représente tout ce qui est détestable chez l’être humain. Cependant, sa volonté de s’en sortir (même par tous les moyens), son envie de liberté et sa condition (après tout c’est un orphelin vagabond) nous forcent un peu à revoir notre jugement et à suivre le héros dans ses aventures. Car même si c’est un sacré chenapan, il apprend de ses erreurs. En effet, c’est après une correction dont il se souviendra qu’il va commencer à faire confiance à Danpei et suivre son enseignement de la boxe. Il y a une chose amusante à noter d’ailleurs : sur les plus de 350 pages que compte ce tome 1, il est très peu fait mention de Joe en tant que boxeur. Il faut plutôt considérer ce tome comme une (très) grande mise en place de l’histoire.

L’autre grande qualité de ce premier volume est la présentation d’un certain Japon que l’on voit rarement : celui des années 60-70. En effet, les auteurs réussissent à nous transmettre cette vie misérable du bidonville de Doya. On y voit toutes sortes de personnes (beaucoup d’enfants). La pauvreté règne et tous les moyens sont bons pour survivre. C’est une vision assez dure. Les auteurs nous présentent également un système carcéral assez incroyable tant il semble éprouvant. La prison où se rend le héros est une sorte de bagne, où la loi du plus fort est la règle. Tout ceci rend le personnage de Joe un peu plus attachant.

D’un point de vue graphique, j’ai trouvé le trait de Takamori Asao très bon. Il est très marqué années 60-70 (j’y trouve même certaines ressemblances avec des dessinateurs connus de cette époque comme Osamu Tezuka ou encore Kazuo Kakimura). Le dessin est clair, dynamique. Les expressions faciales sont très bien rendues.

Je ne sais pas si je vous ai convaincu de tenter l’aventure. Toujours est-il qu’Ashita No Joe est très prometteur. Si ce tome 1 est représentatif de la série, nous tenons entre nos mains une grande série.

Ils en ont parlé: Scénario, Miyoko,

Ashita-no-Joe-tome-1_-planche

3 réflexions sur “Ashita no Joe tome 1 (Dimanche Manga)(La Chronique de Snoopy)

  1. PG Luneau 31/10/2011 04:19

    C’est quand même spécial, ce graphisme : il fait très cartoonesque, très caricatural, comme un des premiers animés mangas qu’on a eu, ici, au Québec, et qu’on écoutait tous religieusement quand
    j’étais jeune, dans les belles années soixante-dix (ça ne me rajeunit pas!!), et j’ai nommée: Mini-Fée! On reconnaît les mêmes grands yeux et les amusants nez, pointus ou ronds! Maintenant, si le
    premier tome fait dans les 350 pages, combien font les autres? Et aux nombres de combien sont-ils??

  2. Snoopy 31/10/2011 08:41

    Alors, la série complète est composée de treize volumes. Chaque volume compte environ 350 pages. La publication française en est à son huitième volume. Le neuvième sortant mercredi 2 Novembre.

  3. Je veux bien laisser sa chance à ce premier tome. Je vais aborder le personnage avec prudence, mais s’il progresse grâce à ses erreurs, alors il peut réussir à me plaire.

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s