Sillage tome 6- Artifices (Vendredi Chronique)

Sillage-tome-6

Série: Sillage
Tome: 6
Titre: Artifices
Scénariste: Jean-David Morvan
Dessinateur: Philippe Buchet
Editeur: Delcourt
Collection: Néopolis
Date de publication: Août 2003

 

Navïs et Snivell partaient dans un petit vaisseau pour aller visiter Rib’ Wund, le « traître », membre du complot découvert par l’humaine. Mais les autres membres de la conspiration devaient avoir peur, alors ils ont saboté l’appareil, qui a explosé en plein espace. Heureusement, une planète vivable était proche. Une planète sans aucune ressource venue de Sillage. Mais surtout, une planète qui depuis des générations, n’avait connu que la guerre entre son peuple et une armée de robots agressifs.

Prenant prétexte du fameux complot, Jean-David Morvan place son héroïne dans une situation difficile, hors d’atteinte de tout secours. Cet album se lit bien, mais n’atteint pas les sommets du précédent. Les personnages secondaires sont un peu fades, sans grand intérêt. La cause de la guerre entre humains et machine est intéressante, mais laisse un goût de pas assez. Résolution trop rapide, réponses trop facilement données, un tel thème aurait demandé, à mon avis, plus de pages. C’est, je trouve, la limite du choix narratif de Jean-David Morvan: une histoire, un thème, une planète. Cela permet certes une grande variété dans les univers traités, dans les genres proposés, mais finalement, ça reste « épisodique », et manque de tenue. On papillonne d’histoire en histoire, de planète en planète, et on se sent frustré. Mais peut-être est-ce aussi un choix volontaire du scénariste, de se faire plaisir avec des mondes variés, qui nous emportent bien et nous frustrent. Allez savoir… En tous cas, ce tome 6 confirme une fois de plus l’adage, ce sont les tomes impaires les meilleurs. Mais quand même, un peu moins de montagnes russes, ça ne serait pas déplaisant. Je me laisserai bien porter plusieurs tomes de suite vers les sommets.
Je n’ajoute rien de plus aux dessins de Philippe Buchet, par rapport à ce que j’ai pu en dire par le passé. Toujours parfait, toujours dynamique et très soigné. Impressionnant, comme à son habitude.

Vivement le tome 7, maintenant. Non que celui-ci soit mauvais, il est plaisant, mais je préfère la série quand elle me transporte réellement, et m’impressionne par son intelligence. Elle en est capable, Jean-David Morvan le fait régulièrement.

 

Ils en ont parlé: BD Sélection, Krinein, Coin BD, BD Gest.

Sillage-tome-6_-plancheLogo top bd16/20

2 réflexions sur “Sillage tome 6- Artifices (Vendredi Chronique)

  1. PG Luneau15/10/2011 16:01
    Encore ici, tu me donnes envie de relire cette série… et de me taper les albums que je n’ai pas encore lus! Je n’ai pas remarqué le principe des «impairs meilleurs», mais peut-être est-ce parce
    que je les ai lus de manière trop espacée dans le temps! Il est vrai qu’après une attente d’un an ou plus entre chacun, le désir d’y replonger biaisait peut-être mes standards!??
    Et tu es un petit coquin!! En effet, la vignette que tu as prise, il y a deux semaines, pour ton quiz, provient de cette nouvelle couverture que je n’avais jamais vue!! Je n’aurais jamais pu la
    reconnaître, même si je l’avais comparée à mon propre album #6 de Sillage : j’ai la première édition (où la couverture était mieux dessinée, d’ailleurs!!). Traitre!!!

  2. Yaneck Chareyre15/10/2011 16:57

    En fait, mon excuse c’est que sur le net, je n’ai pas trouvé la couverture originale. Je n’ai trouvé que celle-ci, à mon grand désarroi.

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s