3 Secondes (Mardi chronique)

3-secondes

Titre: 3 Secondes
Auteur: Marc-Antoine Matthieu
Editeur: Delcourt

Date de publication: Septembre 2011

 

Les éditions Delcourt ont souhaité largement communiquer sur cette nouvelle œuvre de Marc-Antoine Matthieu, auteur à la renommée grandissante. Ici, auteur et éditeur proposent un album conceptuel: une intrigue qui ne durerait que trois secondes, une scène dont on découvrirait petit à petit tous les aspects. L’histoire démarre sur un coup de feu tiré par un homme en direction d’un autre. De reflet en reflet, d’écran en vitrine, vous plongerez autour et dans cette scène, jusqu’à en comprendre tous les méandres.

Disons le tout net, 3 Secondes est un album conceptuel, brillant, mais qui ne plaira pas à tout le monde. Par exemple, à moi, ça ne me plaît pas. Ceux qui me connaissent savent déjà que les bd sans texte n’ont pas ma préférence, et que seul Chabouté à réussit à me convaincre dans Tout Seul. Mais en plus, là, le scénario est plutôt tenu. Ce n’est pas ma tasse de thé.
Mais indéniablement, c’est une œuvre talentueuse, car c’est une magnifique parabole sur le point de vue. Le point de vue initial laisse entendre une situation donnée, que ce mouvement de caméra coulé finit par nous faire voir sous un autre angle et comprendre différemment. La prouesse est à signaler. Plus grande encore, le talent indéniable qu’il faut pour parvenir à maîtriser graphiquement une scène sous autant de côtés. Rien n’est illogique, aucune erreur n’apparaît à la lecture, l’enchaînement est parfait. Cela se vérifie encore plus sur la version numérique, proposée sur le site de Delcourt, qui crée le mouvement que nos esprits avaient eux mis en branle.

C’est talentueux, impressionnant, mais je n’adhère pas pleinement au concept. L’intrigue reste somme toute limitée (à dessein), et une fois la prouesse graphique admirée, cela reste un peu court. Un album qui satisfaira ceux qui voient la bd avant tout comme un art graphique, mais décevra ceux qui comme moi, ne l’envisagent que comme l’addition d’un texte et d’un dessin.

 

Ils en ont parlé: Temps de livre, Noukette, Ben Dis!

3-secondes_-planchetopbd_201315/20

16 réflexions sur “3 Secondes (Mardi chronique)

  1. Noukette 04/10/2011 08:05

    Je suis assez d’accord avec toi, le concept est intéressant et novateur mais le scénario est juste effleuré. C’est sûrement volontaire mais il manque indéniablement quelque chose à ceux qui veulent
    qu’on leur raconte une histoire…

  2. Belzaran 04/10/2011 08:28

    Ta critique a le mérite d’être honnête. En effet, c’est très conceptuel comme BD, elle ne plaira donc pas à tout le monde.

  3. Sara 04/10/2011 08:42

    Je l’ai lu et je suis entièrement d’accord avec toi. Je n’ai pas franchement adhéré au concept. Je me suis demandée – au-delà de la prouesse- ce que cette BD voulait nous dire. Et là j’avoue que je
    sèche…Mais peut-être que je n’ai pas tout compris.

  4. Yaneck Chareyre 04/10/2011 08:46

    EN termes de scénario, pas grand chose je pense. Mais cette prouesse graphique a indéniablement du sens. Ce n’est pas hors de portée, cette réflexion sur le  » point de vue », mais voilà, le sens
    n’est pas dans le scénario, je pense.

  5. Lunch 04/10/2011 18:40

    Je fais parti de ceux qui ont trouvé cette BD bien construite, autant sur le plan narratif que scénique.
    Le scénario, il faut le déchiffrer car il n’est lisible que sur des bouts de mots disséminés ça et là, dans les reflets en miroir, à l’envers et parfois, dans le bon sens de lecture.
    En bref, c’est difficile de remonter la piste, il faut être alerte et bien regarder partout. Mais personnellement, ça m’a amusé 🙂

    C’est pas la BD de l’année, mais le concept (car c’en est indéniablement un) est percutant et intéressant.

  6. Lunch 04/10/2011 20:56

    Il se construit d’images en images. Il faut lire les coupures de presse, démasquer les coupables, les complots, les attentats. Il y a des revirements de situation selon les angles de vue et
    l’avancement de ces 3 secondes aussi.

    Mais globalement l’intrigue c’est un scandale de pronostics truqués, qui mêlent politiques et sportifs, et qu’on veut étouffer.

  7. PG Luneau 05/10/2011 04:44

    Ouf! À vous lire, Lunch et toi, j’ai l’impression qu’on en revient au débat sur l’Art vs le Divertissement. Ici,semble tendre vers l’Art, ce qui n’est pas un mal en soi, bien au contraire… Cet
    album serait une superbe oeuvre d’art, mais peut-être un peu hermétique, finalement?! Une curiosité, fascinante mais peut-être pas passionnante. C’est souvent le cas avec les oeuvres-concepts.

  8. Yaneck Chareyre 05/10/2011 08:42

    C’est tout à fait cela. Une brillante oeuvre d’art particulièrement nébuleuse à pénétrer. Mais doté de belles qualités indéniables.

  9. Lunch 05/10/2011 09:58

    Je partage cependant cette dernière remarque 🙂
    Pour comprendre l’histoire qui se cache derrière les zooms, il faut y passer un peu de temps. Et je comprends que ça n’amuse pas tout le monde de lire les textes en minuscule et à l’envers 🙂

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s