Garance (La BD du Mercredi)

Garance

Titre: Garance
Scénariste: Séverine Gauthier
Dessinateur: Thomas Labourot
Coloriste: Christian Lerolle
Editeur: Delcourt Jeunesse
Date de publication: Août 2010

 

Garance et Leopold se retrouvent au bord de la mer pour de nouvelles vacances. Garance lui confie son plus grand secret: elle marche sur l’eau, et si elle y parvient c’est que son père n’est pas mort comme on le pense, mais que c’est un géant caché sur une île. C’est même lui qui fait les vagues.

Un titre inconnu de moi dans le Top Bd des blogueurs? Impensable. Je me suis donc procuré cet album, une belle réussite pour un album jeunesse.
Il y a une très belle adéquation entre le scénario, le dessin, et la mise en couleur. L’histoire est très belle, et surtout interroge sur le rapport de l’enfant à la disparition d’un parent. Oui, c’est de mort dont il s’agit là, de comment une petite fille vit son deuil, et reconstruit sa réalité pour survivre à cette perte. Un thème profond, lourd, pourtant traité avec une finesse qui lui donne une légèreté incroyable. Au premier abord, on a une simple histoire d’enfant, matinée de fantastique, une histoire de vacance. Et pourtant, il n’en est rien. Le triste est doux, la mort y est imagée. Une superbe façon de s’adresser à un public enfant, de lui parler d’un thème grave en des termes qu’il peut comprendre, et qui peuvent l’amener à réfléchir.
Cette ambiance, est magnifiquement retranscrite par le duo Labourot/ Lerolle. D’ailleurs, les couleurs de ce dernier sont si parfaitement ajustées au dessin, qu’on pourrait penser à l’œuvre d’une seule et même personne. Pourtant, ils sont deux, mais leur travail est parfaitement complémentaire. Le trait de Thomas Labourot me plaît beaucoup. Surtout ce léger aspect pas fini, qu’il possède. On dirait que le dessinateur a laissé ses traits de construction, et pourtant non. Sans doute l’absence d’encrage, on ressent une impression d’immédiateté, de spontanéité et de fraîcheur étonnante. Ce trait est donc parfaitement mis en valeur par les couleurs de Christian Lerolle. Qui viennent aussi parfaitement servir les ambiances voulues par Séverine Gauthier. C’est pastel, c’est clair, en dehors d’une scène particulière plus sombre. Les tonalités choisies viennent renforcer la légèreté apparente de l’ensemble.

C’est une belle découverte, qui a su me conquérir peu à peu par la qualité de son propos, et la parfaite adéquation des trois artistes.
Maintenant, me reste à savoir combien je donne à cet album. Un album jeunesse moyenne, chez moi, reçoit un 12. Un album bon, un 14. Mais là, jusqu’où je monte, pour illustrer mon propos? Au moins 16, car c’est en effet très bien (notation bac), mais est-ce que ça ne vaut pas plus? C’est vraiment très bon…

 

Ils en ont parlé: KBD, Kikine, Ben Dis, BD Gest.

Garance_-plancheLogo BD Mango orangeLogo top bd17/20

27 réflexions sur “Garance (La BD du Mercredi)

  1. Mango Il y a 2 ans

    Tu as fini par lui mettre 17! Il est donc vraiment très bien, cet album! Je le note dans ma liste des titres à rechercher!

  2. Choco Il y a 2 ans

    AH bah oui, en effet, je suis surprise ! 🙂 Mais bon, comme je n’ai pas lu l’album, je ne pouvais que présumer ^^

  3. Yaneck Chareyre Il y a 2 ans

    Mais quel plaisir de te laisser présumer… ^^ C’est bien de pouvoir encore vous surprendre, vous lecteurs. ^^

  4. Lunch Il y a 2 ans

    Je suis content que tu te sois laissé prendre par la magie de cet album.
    La note c’est accessoire, elle reflète les goûts de chacun. Mais les impressions que la lecture suscite sont bien les mêmes, une douce adéquation récit/dessin pour un traitement tout en poésie.

  5. Yaneck Chareyre Il y a 2 ans

    A partir d’une certaine note, en effet, ça ne compte plus autant. A pplus de 16, je suis dans les très bonnes bd, et celle-ci le mérite amplement. combien j’aimerai retrouver l’asociation de ces
    auteurs sur un autre album.

  6. PG Luneau Il y a 2 ans

    Il est sur ma liste à me procurer personnellement ET sur celle des achats pour la bibliothèque de mon école!!

  7. Yaneck Chareyre Il y a 2 ans

    Je vais aller lire ta chronique conséquente dès que j’ai fini de mettre en ligne la prochaine quinzaine d’articles.

  8. Sara Il y a 2 ans

    Pareil qu’Yvan, les avis sont vraiment unanimes. Cela dit, j’ai un peu peur du côté « jeunesse » et donc je repousse un peu cette lecture… Mais les dessins sont superbes donc je crois que je vais
    me laisser tenter bientôt.

  9. wens en effeuillant le chrysanthème Il y a 2 ans

    j’aime les couleurs pastels, le dessin ton billet est une invitation à la lecture

  10. Pingback: Aliénor Mandragore tome 3- Les portes d’Avalon, Séverine Gauthier, Thomas Labourot, Rue de Sèvres | Les Chroniques de l'invisible

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s