La zone tome 1- Sentinelles (Mardi Chronique)

La-zone-tome-1

Série: La Zone
Tome: 1
Titre: Sentinelles
Auteur: Eric Stalner
Coloristes: Bruno Pradelle, Rémy Langlois
Editeur: Glénat
Date de publication: Avril 2010

Dans un futur proche, une série de cataclysmes vont ravager notre planète. Des décennies plus tard, des communautés auront subsisté. En Ecosse, il en est une qui a su se reconstruire. Un village, rebâtit en tenant compte des manques technologiques. Mais dans ce futur, le savoir fait peur, et les gens se raccrochent à leur certitude. Lawrence est devenu un ennemi de ces gens, lui qui regroupe le savoir des livres, et prétend avoir vu et connaître autre chose que la petite communauté. Il va être mené en bateau par la fille d’une de ses amies, désireuse de lui voler une carte menant aux ruines de la cité perdue de Londres. Lawrence va se mettre à sa recherche, car le monde est devenu extrêmement dangereux, entre les contaminations et les groupes violents. Et du fait d’un groupe inconnu, seulement identifié par un logo en forme de W.

J’aime beaucoup la science-fiction post-apocalyptique, car lorsqu’elle est bien faite, elle nous interroge aujourd’hui sur ce que l’on pourrait devenir. La théorie de la régression est souvent mise en avant, l’idée que le cataclysme poussera les gens à se replier sur les certitudes, et à rejeter les savoirs théoriques. Je ne sais si l’Humanité est aussi facile à vaincre, mais je trouve important que l’on se pose la question. Serions nous meilleur ou plus mauvais, face à l’adversité? Eric Stalner a donc choisit un monde en recul, pour son histoire. Mais vous allez voir qu’il réserve une surprise des plus intéressantes, dans cet album. N’oubliez donc pas que la question de la hauteur de point de vue est importante. Hauteur intellectuelle, bien entendu. On ne sait pas grand chose sur les catastrophes qui ont détruit notre monde, dans cet album. Stalner écarte la question rapidement et volontairement. Ce que l’on ne sait, c’est s’il le fait pour y revenir plus tard, ou juste parce qu’il considère plus important les conséquences que la cause. Les deux points de vue se valent et peuvent amener des choses intéressantes pour la suite de la série. Prendra-t-il du temps, ou bien favorisera-t-il le développement de l’intrigue. A voir donc. La conclusion de ce premier tome est intéressante, et remet donc bien en cause les certitudes posées jusque là. Pour ma part, la façon de terminer cet album ne sera pas pour rien dans mon désir d’en lire la suite. Très bon travail de la part de Stalner que je ne connaissais pas.
Et que donc je ne connaissais pas plus en tant que dessinateur. Il possède un trait assez expressif, qui sait mettre en valeur les expressions des personnages. Le trait est dynamique, et la lecture s’en ressent. Il fait un travail intéressant sur les ombres, qui donne une certaine patine sale à son univers, qui convient bien. Le travail des deux coloristes est toujours dans la bonne tonalité, toujours très juste. Ils apportent beaucoup à la crédibilité de ce monde.

Excellente découverte donc, pour un album d’anticipation riche en fond, et bien maîtrisé sur la forme. Glénat propose une série pleine de potentiel, et j’attends maintenant avec impatience de lire le prochain tome. Reste à savoir sur combien de tomes est prévu la série pour savoir si l’on s’embarque dans une aventure parfaitement cadrée, ou dans un univers large propice à plusieurs intrigues consécutives.

 

 

Ils en ont parlé: Anudar, Publikart, Harenzo, BDGest.

La-zone-tome-1_-plancheLogo top bd16.5/20

Publicités

3 réflexions sur “La zone tome 1- Sentinelles (Mardi Chronique)

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s