Sillage tome 5 (Vendredi chronique)

Sillage-tome-5

Série: Sillage
Tome: 5
Scénariste: Jean David Morvan
Dessinateur: Philippe Buchet
Editeur: Delcourt
Collection: Néopolis
Date de publication: Juin 2002

 

Sillage est la proie d’attentat-suicides. Les Ftoross, sont le peuple le plus nombreux du convoi, mais ils vivent dans un état d’extrême pauvreté. Alors certains d’entre eux se sont résolus au pire. Pourtant, même ces actes de désespoir ne sont suivis d’effets. Sillage se moque éperdument de leurs conditions de vie. Ils sont insignifiants. Alors pour acquérir enfin de l’audience, ils vont se choisir une bien meilleur cible. La seule représentante de la dernière espèce à avoir intégré le convoi, celle qui est toujours sous les feux des projecteurs: Navïs.

Etonnant Jean-David Morvan. S’il ne reprend pas directement l’intrigue globale proposée au tome précédent, il nous livre tout de même une excellente intrigue politique, dans laquelle il est impossible de ne pas trouver des similitudes avec notre réalité, passée ou présente. Cette opposition entre l’archétype de l’espèce humaine, Navïs, mais extrêmement minoritaire alors que privilégiée, face à l’espèce alien forte en nombre mais rejetée de tous, est vraiment très intéressante. Elle nous interroge sur nos propres acceptations de la misère, et sur notre rapport à la protestation. C’est extrêmement bien fait de la part de l’auteur, qui livre une magnifique parabole. Le fait que le complot global soit laissé de côté est finalement peu important, au vu de la qualité de l’histoire proposée ici. J’espère quand même retrouver ce fil rouge par la suite.
Pour ce qui est de Philippe Buchet, ma foi, il n’y a rien à dire de plus. Toujours aussi à l’aise, toujours aussi talentueux. La qualité de la série vient aussi de son travail à lui.

L’adage qui veut que les tomes impairs de Sillage soient les meilleurs prend de la consistance. Jean-David Morvan parvient encore à nous surprendre, ce qui est de très bon augure pour la suite de la série.

 

Ils en ont parlé: BD Paradisio, Krinein, Scénario,

Sillage-tome-5_-plancheLogo top bd17/20

5 réflexions sur “Sillage tome 5 (Vendredi chronique)

  1. Eric the Tiger09/09/2011 19:01

    Je suis jamais arrivé à succomber aux charmes de « Sillage ». Je trouve cette série moyenne…

  2. PG Luneau10/09/2011 16:32

    Et bien moi, j’adore Sillage, et cet album m’avait, moi aussi, assez marqué pour que je m’en souvienne encore. Effectivement, il a un sujet fort, bien d’actualité, et il y a là matière à susciter
    bien des discussions. Il ferait un excellent support pédagogique, dans un cours de politique ou d’éthique par exemple!

  3. PG Luneau11/09/2011 05:49
    Les miens ont 9-10 ans, mais je parlais plus ici d’applications pédagogiques pour ceux qui travaillent avec les jeunes ados (13-16 ans, genre?)

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s