Y le dernier homme tome 6- Entre filles (Jeudi Comics)

y-le-dernier-homme-tome-6

Série: Y le dernier homme
Tome: 6
Titre: Entre filles
Scénariste: Brian K Vaughan
Dessinateurs: Pia Guerra/ Goran Sudzuka
Encreur: José Marzàn Jr.
Coloriste: Zylonol
Editeur VF: Panini Comics
Editeur VO: DC Comics
Label VO: Vertigo
Date de publication VF: 2008

 

Yorick, le Docteur Mann et l’agent 355 ont réussit à monter sur un bateau en partance pour le Japon, afin de retrouver Esperluette, le singe de Yorick, enlevé par une étrange ninja. Afin de préserver son identité, le dernier homme fait voyage à fond de calle dans une caisse. Mais Yorick et la discrétion, ça ne va pas ensemble, alors le jeune homme ne tarde pas à être découvert, et à partager la cabine de la Capitaine du navire. Se retrouvant seules, Mann et 355 se rapprochent…

Ce sixième tome des aventures de Yorick Brown tourne presque au huis-clos, puisque les personnages ne quitteront le bateau qu’à la toute fin des cinq épisodes proposés. Les héros sont confrontés à ce qui se passe dans le reste du monde. Après avoir traversé le continent américain, et n’avoir guère rencontré comme élément extérieur, que les soldats israéliennes, il était temps de les mettre en face des conséquences de la catastrophe dans le monde. Coup de chance pour la marine australienne, elle était la seule à faire naviguer des femmes à bord de ses sous-marins. Une chasse bateau/ sous-marin est donc au programme, avec cette question en fond: qui est le pirate de l’histoire? Qui est le gentil, qui est le méchant, entre la jolie capitaine et la borgne tueuse? Dans le même temps, Brian K. Vaughan utilise les rapports entre Mann et 355. La première est lesbienne, on le savait déjà. Avec la proximité, les menaces récurrentes, je vous laisse découvrir ce qu’il advient de leurs relations. Et tant pis si Yorick est un peu laissé de côté, tout de même, sur cette histoire.
Pia Guerra a officiellement été aidée, sur ce recueil. Laissez-moi vous dire que cela se voit peu. Je pense peut-être avoir discerné des planches aux styles différents, grâce au portrait de 355, mais c’est vraiment difficile à démêler. Autrement dit, si fill-in (complément) il y a eu, Goran Sudzuka parvient pleinement à se couler dans le style de la dessinatrice principale. C’est très discret, et c’est une très bonne chose.

Ce ne sera sans doute pas mon album préféré de la série, mais il est toujours plaisant de la suivre, et voir les personnages principaux tisser de nouvelles relations est aussi une bonne chose.

 

Ils en ont parlé: Scénario, Graphivore,

y-le-dernier-homme-tome-6_-planche

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s