Les aventures de Tintin- L’île Noire (Lundi classique)

Tintin-tome-7--L-ile-noire.jpg

Série: Les aventures de Tintin
Tome: 7
Titre: L’île noire
Auteur: Hergé
Editeur: Casterman
Date de publication: Novembre 1938

Au cours d’une simple ballade, Tintin découvre un petit avion de tourisme posé dans un champ, visiblement en panne. Le pilote tire sans sommation sur le jeune reporter qui s’en tire juste blessé. L’annonce faite par les Dupont du crash d’un avion semblable à celui rencontré par Tintin en Angleterre, pousse le jeune homme à rejoindre la grande île. Mais sa présence gêne particulièrement quelques personnes, qui comptent bien tout faire pour se débarrasser de lui et l’empêcher de rejoindre le Sussex.

Ce qu’il faut d’abord retenir de cet album, c’est sa date de publication: 1938. Nous ne sommes même pas encore au milieu du XXe siècle, et Hergé nous livre pourtant une histoire intemporelle, qui aurait facilement pu se passer trente ou quarante ans plus tard. C’est en fait assez impressionnant.
Ce point mis en avant, reconnaissons que les aventures de cet album sont un peu tirées par les cheveux. Tintin tombe toujours au mauvais endroit, toujours au mauvais moment. A chaque fois qu’il bouge, il tombe directement sur ses adversaires, qu’il ne connaît pourtant pas. Mais eux le connaissent, et cherchent à tout prix à se débarrasser de lui. Bien sûr, ils échouent toujours. Cette vision naïve de l’aventure me fait bien sourire aujourd’hui. Il faut bien que cette histoire puisse être un peu le fruit de son époque, tout de même.
Graphiquement, c’est indéniablement superbe. Hergé commence à approcher sa plénitude, et son style graphique est toujours aussi agréable à lire, même 70 ans après. Détaillé, bien mis en scène, il n’y a aucun reproche à faire.

Un scénario un peu tiré par les cheveux, mais un souffle d’aventure indéniable. On commence à aborder le Tintin qui trône dans tous les esprits. Il manque encore quelques personnages secondaires, mais l’essentiel est déjà là.

 

Ils en ont parlé: Littérature jeunesse, Les livres de Mélodie, Scénario.

Tintin-tome-7--L-ile-noire_-planche

Publicités

5 réflexions sur “Les aventures de Tintin- L’île Noire (Lundi classique)

  1. PG Luneau05/09/2011 15:02
    C’est un album qui ne m’a pas vraiment marqué, mais je dois avouer qu’il est dans une période charnière, entre les albums insipides du début (et leurs ramassis d’anecdotes et de clichés), qu’on
    pourrait baptiser d’expérimentaux, et ceux de la période que j’appellerais «de la mise en place» (le Sceptre, le Crabe, l’Étoile, le diptyque de la Licorne), où et le graphisme, et les personnages
    secondaires, et, même, la «géographie hergéenne» se structurent sérieusement… pour ensuite faire place aux chefs d’oeuvres (les Incas, la Lune, Coke en stock, les Bijoux, au Tibet…).

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s