Ikigami- Préavis de mort tome 7 (Dimanche manga)

ikigami-tome-7

Série: Ikigami- Préavis de mort
Tome: 7
Auteur: Motorô Mase
Editeur VF: Kaze Manga
Editeur VO: Shogakukan Inc

Deux nouvelles histoires: Un jeune photographe qui est entré en désaccord avec le vieux photographe qui lui a tout appris, et un danseur de rue obligé par son père d’abandonner le sport qu’il aimait.

Très sincèrement, je m’arrête là sur cette série. Je ne la chroniquerai plus sur ce blog. Je lirai sans doute les tomes suivants à la bibliothèque, mais j’arrête de chroniquer une série où il n’y a finalement pas grand chose à dire. L’intrigue globale n’avance toujours pas, au profit des histoires sur les morts des jeunes. Il y a bien une séquence ou le livreur d’Ikigami (j’ai toujours pas retenu son nom au bout de sept albums, c’est vous dire si le personnage est présent) est confronté à une sorte de tribunal politique, mais ça ne fait rien avancer du tout. Ce que je ressentais dès le tome 1 est finalement avéré. L’auteur fait du surplace. En proposant en plus des histoires redondantes. Le jeune homme obligé d’arrêter sa passion à cause d’un père autoritaire, il l’a déjà fait à plusieurs reprises. Il n’y a plus d’originalité dans ce manga. La critique politique que Motorô Mase aurait pu faire n’est là qu’en pointillé bien épars, dans sa série.

Je considère qu’il y a tromperie sur la marchandise. Passez votre chemin, il n’y a pas de fond, que du vide destiné à être publié régulièrement, et le plus longtemps possible.

 

Ils en ont parlé: Fant’Asie, Scénario.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s