Battle Royal tome 1 (Semaine Soleil)

Battle-Royale-tome-1

Série: Battle Royale
Tome: 1
Scénariste: Koushun Takami
Dessinateur: Masayuki Tagushi
Editeur VO: Akita Shoten
Editeur VF: Soleil
Collection: Vegetal Manga
Date de publication VF: Août 2003
D’après le roman de Koushun Takami.

La République d’Extrême-Orient. On pourrait aussi penser au Japon. De nos jours. Dans cette dictature isolationniste et paranoïaque, un programme a été développé pour impressionner les pays ennemis, à savoir tous les autres: le Battle Royale.
Chaque année, une classe de 3e est sélectionnée et extraite sur une île isolée. Objectif: se tuer jusqu’à ce qu’il n’y ait plus qu’un seul survivant. S’il n’y a aucun combat, tout le monde meurt à cause des bombes portatives fixées autour de leur cou. Si certains tentent de se cacher sans bouger, certaines zone seront décrétées dangereuses, et toute bombe dans ce périmètre explose. Les communications vers l’extérieur sont coupées. Des navires militaires surveillent la mer. Il n’y a aucun échappatoire. Il ne peut y avoir qu’un seul vainqueur. Un seul survivant.
Cette année, c’est la classe de Shuya Nanahara et Yoshitoki Kuninobu qui est sélectionnée. Il y a de tout dans cette classe. Des modèles de vertu, des caïds, comme des enfants normaux. Qui sortira vainqueur de ce Battle Royale?

Imaginez donc un Japon totalitaire au XXe ou XXIe siècle. Voilà ce que nous propose Koushun Takami. Et si le Japon revenait à ses vieux démons, à cette xénophobie si poussée qu’elle lui fasse considéré tout étranger comme un ennemi? Dans ce contexte, Takami introduit donc son idée de Battle Royale, ce combat à mort entre enfants. Officiellement, le programme vise à recueillir des données stratégiques. En fait, on ne comprend pas réellement l’objectif réel de cette initiative. L’auteur le détaille peu. C’est presque anecdotique, pour laisser place à toute l’horreur de la situation. Et dans ce délire gore, finalement, l’auteur essaye de montrer ce que peuvent être les réactions humains en situation de stress intense. Seul reproche, pour l’instant, à priori, ce sont les personnages archétypaux. Shuya, est l’exemple même du héros, volontaire, charismatique. A contrario, Mitsuko Soma est une pure méchante sans doutes ni morale. Pour une élève de 3e, j’émets de gros doutes sur la psychologie du personnage. Mais, peut-être me direz-vous que la psychologie n’est pas importante, et que je cherche moi-même la petite bête.
Alors oui, ça tue, ça viole même. Je me souviens que ma première lecture me laissa un profond sentiment de malaise face à cette scène, franchement explicite. Les auteurs n’hésitent pas à aller dans le sexuel crade. Et les baffes sont nombreuses. Je sens bien que j’ai fais cette relecture un peu à distance, pour me protéger. Ce n’est pas un manga à mettre entre toutes les mains. Moins de 18 ans s’abstenir à mon sens, et encore faut-il se sentir prêt. Donc, on meurt par flèche dans la tête, coup de pistolet au même endroit, ou par coupage de gorge. 5 victimes pour ce premier tome, sur 42 élèves. La suite, au prochain numéro.
Masayuki Tagushi, le dessinateur, est loin d’être le meilleur que j’ai pu lire, mais il possède une qualité indispensable pour ce manga, le dynamisme. Ses planches transmettent à merveille la nervosité, la tension voulue par le scénariste. Pour le reste, c’est du classique manga, mais ce point là est important, et permet de créer l’adhésion au style du dessinateur.

Je vais essayer de vous proposer la suite, au compte-goutte, mais cela reste une lecture difficile, car très violente, et très touchante. Ceci dit, j’ai l’intégrale à la maison, c’est bien que j’ai réussit à la terminer. Car le suspens est à son comble. Qui survivra, comment, et surtout… a quel prix?

Ils en ont parlé: Coin BD, Scénario.

Battle-Royale-tome-1_-planchetopbd_201315/20

4 réflexions sur “Battle Royal tome 1 (Semaine Soleil)

  1. Sur OB: Eric the Tiger 26/08/2011 11:08

    Je pense que je passerai mon tour. Je t’avoue que l’excès de violence peut se justifier s’il est au service d’un scénario ou d’un fil conducteur. A priori, ce n’est pas trop le cas dans cette
    série…

  2. PG Luneau 27/08/2011 16:10

    Tout comme Éric, je laisserai passer : j’ai suffisamment de séries dans ma PAL (de 1400 titres!!) pour ne pas me surcharger de violence à peu près gratuite!

  3. Lunch 28/08/2011 22:19

    J’ai plus violent et plus gratuit à conseiller (un vrai défouloir, mais qui a aussi ses bons côtés et une histoire ma foi fort… plaisante) : The World is Mine (14 tomes chez Sakka). Cette série
    est une tuerie, elle a une plus grande profondeur que Battle Royale et elle est mieux dessinée.
    Par contre, c’est sale et beaucoup plus violent… âmes sensibles s’abstenir !

  4. Lunch 28/08/2011 22:36

    Pour The World is Mine, j’ai souvent entendu dire que si tu parvenait à terminer le T1, c’est que t’était prêt à aller plus loin.
    Parce que ça commence très fort : viol, terrorisme, violence gratuite…

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s