Le troisième testament tome 4 (Mardi chronique)

le-troisieme-testament-tome-4

Série: Le troisième testament
Tome: 4
Titre: Jean, ou le jour du corbeau
Scénariste: Xavier Dorison
Dessinateur: Alexe Alice
Editeur: Glénat
Date de publication: Juin 2003

Conrad de Marbourg a été fait prisonnier par l’armée des templiers, pour une raison inconnue. Elizabeth d’Elsenor échappe de peu à la noyade, sauvée pense-t-elle par l’ancien inquisiteur, qui l’aurait ramenée dans un monastère pour être soignée. Là-bas, aux côtés de Clément le copiste, elle fait une découverte. La traduction du troisième testament n’est pas la bonne. Il y a une erreur, qui change radicalement le nom du lieu où se cache la parole divine. Pour éviter que de Sayn ne mette la main dessus, Elizabeth sera prête à tout.

Conclusion de la série qui a fait grand bruit, et qui a relancé les séries d’ésotérisme dans la bande dessinée. C’est le tome de toutes les révélations. Quels sont les objectifs des templiers, qui est réellement de Sayn (je me suis trompé, il faut bien le dire), et surtout, que cache le troisième testament. Le monde approche de l’heure de l’Apocalypse, vous verrez si elle l’atteint.
Je reste quand même un peu déçu par cette fin. Une deuxième lecture m’aura permis d’être plus tolérant à son égard, mais il me reste quand même une incroyable insatisfaction. Il me manque quelque chose, je trouve cela trop rapide, avec une chute (clin d’œil) trop abrupte. Pourtant, je suis incapable de dire ce que j’attendais. Etrange sensation. De Sayn est clairement sous-utilisé pour moi. Je veux bien que ça soit le « grand méchant », mais à peine découvert, à peine quitte-t-il l’aventure, c’est rageant. Pour, au final, qu’on en sache bien peu sur lui. Conrad de Marbourg est présent, mais en pointillé, alors que son charisme fantastique aurait pu lui permettre d’être bien plus sur le devant de la scène. Elizabeth ne me parle pas, comme héroïne. Trop contemporaine, trop moderne, je n’accroche pas avec elle.
Mais heureusement, il y a Alexe Alice. Et si l’on peut éprouver des réserves sur cette conclusion d’histoire, on ne peut en retenir aucune à l’égard du travail du dessinateur. Le final grandiose est largement dû à la qualité de son trait, de sa mise en couleur. Il est impressionnant. Alexe Alice, c’est du grand spectacle en bande dessinée.

Je vais maintenant me pencher sur le « prequel » du Troisième Testament, Julius, qui nous présente Julius de Samarie, celui à qui a été remis le troisième testament. Même si j’émets des réserves sur cette série là, Xavier Dorison est parvenu à créer une histoire passionnante, dont je ne saurai rater la genèse.

 

Ils en ont parlé: BD Gest, Coin BD,

le-troisieme-testament-tome-4_-planche

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s