Je ne suis pas mort tome 2 (Dimanche manga)

Je-ne-suis-pas-mort-tome-2

Série: Je ne suis pas mort
Tome: 2
Auteur: Hiroshi Motomiya
Editeur VF: Delcourt
Editeur VO: Shueisha Inc.
Date de publication VF: 2010

Kenzo Okada est mort dans la montagne, seul comme il l’avait voulu, après le départ de sa « compagne », Mitsuko, et de son fils Tarô. Mais cet homme avait une vie, avant, et ces deux temps vont se rejoindre, par l’entremise de Masao, le fils de Kenzo. Sans réelle situation, sans travail fixe, celui-ci n’est pas à son aise dans le monde qu’on veut lui imposer. Et la disparition sans nouvelles quatre années durant de son père le perturbe. Il essaye de se mettre à sa recherche, et finit par retrouver la cabane qu’il occupait. Et sa tombe. Masao est défait, mais pourtant, s’ouvre à lui une nouvelle voie, et un exemple qu’il pourrait bien suivre.

Suite, inattendue pour moi, mais fortement désirée, de Je ne suis pas mort. J’aime beaucoup l’ambiance de ces deux tomes, une ambiance similaire, qui n’est pas tout à fait de mon goût politiquement parlant, mais qui replacée dans le contexte japonais, se comprend assez bien. Ce retour à l’autarcie, à la terre, ce n’est pas ma tasse de thé. Mais il y a du courage, de l’abnégation, dans les personnages de Hiroshi Motomiya, et cela, j’aime beaucoup. Plus une dose de romance bien romantique, nettement plus affirmée que dans le premier tome, alors je me laisse conquérir. Il y a tout de même un point de vue qui m’aura réellement intéressé, c’est celui qui met en avant la mère de Masao, et donc l’épouse fuie par Kenzo. Elle adopte une posture assez glaçante, mais significative des capacités féminines à s’oublier, à renoncer à leur propre bonheur, au nom de l’idéal maternel. Cette femme là n’est pas féministe, c’est certain, et elle est en tous cas pleine de rancœurs contre son époux, et presque contre ses enfants. Les sacrifices, se paient toujours chèrement à la fin, et une relation commencée sur ce mode, ne saura être positive. Replacé une fois encore dans le contexte japonais, le pique est acerbe, et la critique pas voilée du tout.

Content d’avoir retrouvé ces personnages, cette ambiance, car je trouvais à la fin du premier volet, qu’il manquait quelque chose, qu’il y avait quelque chose d’inachevé. Je comprends mieux maintenant ce sentiment, et vraiment, je ne peux que conseiller aux amateurs du premier tome la lecture de cette suite et à priori fin. On y retrouve tout, et un peu plus encore.

 

Ils en ont parlé: BDGest, Scénario,

Je-ne-suis-pas-mort-tome-2_-planchetopbd_201317/20

6 réflexions sur “Je ne suis pas mort tome 2 (Dimanche manga)

  1. PG Luneau 10/08/2011 04:22

    Un manga qui semble pas mal et qui, pour une fois, ne comporte pas quatre-vingt-quinze mille tomes, ça pourrait m’intéresser!

  2. Yaneck Chareyre 10/08/2011 09:36

    Oui, deux tomes seulement, un ton totalement adulte, ça peut te faire une bonne porte d’accès.

  3. Sara 10/08/2011 10:35

    Je lirai cette suite, car j’avais beaucoup aimé le premier tome. Bon,je ne pas franchement persuadée que le tome précédent nécessitait une suite mais vu ce que tu en dis, elle est réussie, donc
    c’est que tout n’avait pas été dit. Et j’ai moi aussi envie de me replonger dans l’ambiance du premier tome.

  4. Yaneck Chareyre 10/08/2011 15:49

    Je suis d’accord, une suite n’était pas indispensable. Mais voilà, on retrouve cet univers avec plaisir.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s