Pacush Blues tome 1- Premières mesures (Semaine Vents d’Ouest)

Pacush-blues-tome-1

Série: Pacush Blues
Tome: 1
Titre: Premières mesures
Auteur: P’titluc
Editeur: Vents d’Ouest
Date de publication: 1984

 

Le pacush, c’est une décharge à ciel ouvert. En son sein, vivent des rats, comme dans toute décharge. Mais ces rats là sont fichtrement humains, lâches, désabusés, pleins d’espoir parfois (mais pas longtemps), ils vivent leur vie dans leur monde.

C’est le tout premier tomes des plus désabusés des rats de P’titluc. Auparavant, il avait déjà maltraité ce genre animal dans la série éponyme, mais pas avec tant de noirceur et de désenchantement. Pacush Blues est à P’titluc ce que les Idées noires sont à Franquin. Sa version sombre. Pas d’espoir là dedans, il ne faut pas rêver visiblement. Le rêve est fait pour manipuler, pour que certains s’en sortent mieux au détriment des autres. Celui qui réussit, dans Pacush Blues, c’est le rat de laboratoire, celui qui sert aux expériences. Comme si l’espoir de progrès social était pire encore que la réalité subie. J’ai une certaine sympathie pour ces albums, car j’y vois là un certain esprit des années 80, fin des années 70. Le choc pétrolier est venu mettre à bas les rêves des trente glorieuses, et la génération LSD, puis la génération punk, ont crier leur mal de vivre dans cette nouvelle société. Pacush Blues a un petit côté manifeste politique d’une époque pour moi.
Seul défaut, l’absence d’organisation des histoires. Là aussi, c’est l’anarchie. P’titluc ne sépare pas ses différentes scènes, graphiquement, et on est parfois un peu perdu en passant d’une histoire à l’autre. C’est dommage, mais presque raccord avec le fond de l’album.

Je ne me ferai sans doute pas toute la série, mais je trouve toujours intéressant d’ouvrir un Pacush Blues, et un album de P’titluc en général. C’est un regard assez unique dans le monde de la bande dessinée. Punk is not yet dead.

Logo top bd14.5/20

Publicités

5 réflexions sur “Pacush Blues tome 1- Premières mesures (Semaine Vents d’Ouest)

  1. Belzaran30/07/2011 11:29

    Le premiers tomes sont loin d’être les meilleurs. Avec le temps, P’titluc a appris à vraiment construire ses histoires. Si tu ne veux pas toutes les lire, je te conseille fortement la relecture du
    mythe de frankenstein (9 et 10), ainsi quelques variations sur le mensonge et autopsie de mondes en déroutes (11 et 12). Je trouve qu’il atteint vraiment ce qui fait l’essence même de son talent.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s