Le pouvoir des innocents tome 1- Joshua (Mardi chronique)

Le-pouvoir-des-innocents-tome-1

Série: Le pouvoir des innocents
Tome: 1
Titre: Joshua
Scénariste: Luc Brunschwig
Dessinateur: Laurent Hirn
Editeur: Delcourt

Joshua est un ancien navy seals. Un combattant d’élite, qui a combattu pendant la guerre du Viet Nam et en est ressorti traumatisé après avoir été fait prisonnier par l’ennemi. Il vit une petite vie tranquille désormais, une femme, un gosse, dans la banlieue de New York. Mais des criminels viennent y faire une descente et des habitants sont tués sans raison. Joshua intervient quand sa famille est menacée, mais il ne veut pas tuer. Cette altercation va avoir des conséquences qu’il ne mesure pas du tout. Car la violence, c’est le gros enjeu des élections municipales à venir.

Luc Brunschwig est un scénariste de talent, toujours capable de nous surprendre. Je ne me lasse pas de découvrir son œuvre. Avec le pouvoir des innocents, je tombe encore sur une excellente série, du moins au vu du premier tome. Il nous propose un discours très intéressant sur la violence, loin de tous les clichés envisageable sur le genre. Aucune intrigue n’est simpliste, bâclée. Les personnages y sont crédibles, nuancés. Ce que je préfère, dans cet album, c’est la condamnation sous-jacente des milices privées, très en vogue chez certains américains. Les bons pères de famille qui défendent leur quartier l’arme à la main. Et comme toujours, la violence, même symbolique à travers l’arme ostensiblement portée, appelle la violence. J’ai hâte de voir où Brunschwig va mener cette intrigue.
C’est riche en fond, bien rythmé, bien mené, c’est vraiment une réussite. Avec en plus Laurent Hirn au dessin qui va si bien aux histoires de Brunschwig. Je lui trouve un petit côté Boucq, une certaine filiation dans le trait avec cet auteur. C’est remarquablement mis en couleur, ça ne gâche rien.

Excellent premier tome, j’ai hâte de lire le deux, et de comprendre la totalité du propos du scénariste.

Le-pouvoir-des-innocents-tome-1_-planche

4 réflexions sur “Le pouvoir des innocents tome 1- Joshua (Mardi chronique)

  1. La première grosse gifle reçue lors de la lecture à sa sortie (avec la couv de l’EO) … où je suis tombé sous le charme de ce scénariste qui depuis n’ a fait que m’enchanter. Cette série fait partie, depuis ce jour, de mes BD préférées. Luc B est incontournable !

  2. J’adore vous voir revenir sur ces vieilles chroniques que je transfère d’un blog à l’autre.
    Je te comprends Gérard, et tu le sais ^^
    Brunschwig est un modèle pour moi, qui souhaite devenir scénariste de bd.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s