Green Lantern The Sinestro Corps War tome 1 (jeudi comics)

sinestro-corps-war-tome-1

Série: Green Lantern
Titre: The Sinestro Corps War
Tome: 1
Scénaristes: Geoff Johns, Dave Gibbons
Dessinateurs: Ethan Van Sciver, Ivan Reis, Patrick Gleason, Angel Unzeta
Encreurs: Ethan Van Sciver, Oclair Albert, Prentis Rollins, Drew Geraci
Coloristes: Moose Baumann, Phil Balsman
Editeur: DC Comics
Date de publication: 2008

 

Hal Jordan, membre du Green Lantern Corp, est en quête de son vieil ennemi, Sinestro, disparu alors que Hal revenait lui à la vie. Sinestro avait réussit à s’échapper grâce à son anneau. Un anneau, jaune, qui se lie à la Peur, et non à la volonté comme les anneaux verts. Ainsi donc, naît un nouveau serment et de nouveaux porteurs d’anneaux, le Sinestro Corp. Celui qui fût le meilleur des Green Lantern peut donc passer à l’attaque et semer la peur dans l’univers. Mais avant cela, il a des alliés à recruter. Le Green Lantern Corp peut commencer à trembler.

La guerre de la lumière commence dans la série Green Lantern. Geoff Johns, le scénariste, développe une idée simple. Puisqu’il y a des anneaux verts, des roses, pourquoi n’y en auraient-ils pas plus? Sinestro Corps War est donc le premier pas dans cette direction, et cet album en est la première moitié. La lumière jaune sera celle de la peur. C’est une vieille opposition, dans la série, entre les deux couleurs. Les Green Lanterns ne pouvaient lutter contre le jaune à une époque. Attention, si vous n’avez pas lu Green Lantern Rebirth, ce chapitre sera totalement nébuleux pour vous. Il y a énormément de personnages, issus des séries Green Lantern, mais aussi des évènements précédents ayant frappé le DC Universe. L’Anti-monitor, le Superman Cyborg, par exemple, sont des références floues pour qui n’a pas lu d’autres choses. Mais pourtant, je pense que Rebirth suffit pour se lancer dans cet univers, en acceptant de ne pas tout maîtriser. Geoff Johns produit un conflit de masse, violent, qui chamboule l’univers de la série, et ce sans jamais perdre en cohérence ou en clarté. Il change pour longtemps la série. Et surtout, il prépare ce qui restera le grand évènement DC de cette première décennie, Blackest Night.
Il met surtout les Green Lantern à mal, en les confrontant à une nuée d’ennemis organisés et désireux de les tuer, eux qui ne peuvent utiliser leur puissance pour tuer. Il fait revenir Parallax, grande menace vis à vis du Corp, et s’en prend à Ion, le porte-drapeau des Green Lanterns. Bien entendu, il s’attaque aussi aux Gardiens, les chefs des Green Lanterns, les dépeignant comme des êtres préférant se cacher les yeux derrière leurs certitudes plutôt que de comprendre la vérité.
Autrement dit, personne n’est épargné.
Vous retrouverez dans ce recueil des épisodes issus de la série principale, de Green Lantern Corps et de Sinestro Corps Special. Ce qui explique les multiples dessinateurs, pas tous au même niveau. Van Sciver et Reiss sont bien meilleurs, mais les deux autres ne sont pas trop perturbants.

Je recommande expressément à tous les amateurs de super-héros cosmiques de lire cette série, et les évènements de Sinestro Corps War. C’est épique, grandiose, et « l’humain » (ou l’ET) n’est jamais oublié. On frise la perfection scénaristique.

 

Ils en ont parlé: Onirique, Univers Marvel, Devotionall.

sinestro-corps-war-tome-1_-planche

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s