Alter-Ego Camille

alter-ego-camille

Série: Alter-Ego
Titre: Camille
Scénaristes: Denis Lapière, Pierre-Paul Renders
Dessinateurs: Mathieu Reynès, Benjamin Béneteau
Coloristes: Albertine Ralenti, Sébastien Hombrel
Editeur: Dupuis
Date de publication: Avril 2011

 

Camille a tout juste vingt ans, et elle se retrouve en Angola pour porter une lettre de sa mère défunte à un homme qu’elle ne connaît pas. Suzanne, la mère de Camille, est morte subitement dans un étrange incendie. Elle menait des projets scientifiques de haut vol, dont Camille ne savait pas grand chose, mais qui vont s’avérer de véritables bombes à retardement.

 

J’ai essayé de vous donner envie sous vous révéler le contenu précis de l’intrigue, ce qui n’est pas une gageure. Alter Ego, c’est une série à concept, qu’on aurait pu retrouver chez Glénat, amatrice du genre depuis une décennie, mais qui est en fait publiée par Dupuis. C’est d’ailleurs en partenariat avec l’éditeur, via le Masse Critique de Babelio, que je vous propose cette chronique.

J’ai été bluffé par cet album, immédiatement conquis. L’intrigue est digne d’un bon thriller hollywoodien, et elle vous prend aux trippes jusqu’à la dernière page. On y découvre des personnages attachants, comme Camille, mais aussi Darius, qui nous donnent envie de lire les autres albums. Car Darius a le sien, comme quatre autres personnages plus ou moins identifiés dans cet album là. Et on a envie de comprendre la suite, car les scénaristes en disent suffisamment pour nous satisfaire, mais pas assez pour voir où ils veulent en venir. C’est diablement bien fichu, comme intrigue. Je vais donc courir me procurer une des suites disponible.

La construction du dessin est intrigante. Deux dessinateurs, un pour les personnages, un autre pour les décors. Je vois que Mathieu Reynès, celui qui réalise les personnages, est le dessinateur unique d’Alter-Ego Fouad, cela doit donc être pour le décharger qu’ils lui ont adjoint un collaborateur. Son style est tout à fait adapté à Dupuis, proche d’un Janry ou d’un Gazzotti. Et parfaitement adapté à l’intrigue proposée.

 

Excellente découverte, donc, qui va rapidement être suivie d’une autre lecture, car je veux savoir, ce que cachent réellement la mère de Camille et ses partenaires. Qu’est-ce donc que le SIMORG?

 

Ils en ont parlé: Le royaume de Blanche Neige, Baka Rangers,

alter-ego-camille_-planchemasse_critiqueLogo top bd17/20

5 réflexions sur “Alter-Ego Camille

  1. PG Luneau11/07/2011 16:59

    Moi, j’ai tellement hâte de la lire et je veux tellement rester «vierge» face à cette lecture, que je n’ai pas lu ton billet : je reviendrai le lire après ma propre lecture!

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s