Thor, Si Asgard doit périr (Semaine Urbaine) (La bd du mercredi)

Best-of-Marvel-Thor-Si-Asgard-doit-perir

Collection: Best Of Marvel
Titre: Thor, Si Asgard doit périr
Scénaristes: Len Wein, David Kraft
Dessinateurs: John Buscema, Pablo Marcos
Encreurs: Joe Sinnott, Tony Dezuniga, Pablo Marcos
Coloristes: Glynis Oliver Wein, Marie Severin
Editeur VF: Panini Comics
Editeur VO: Marvel Comics
Date de publication VF: Avril 2011

 
Difficile de réunir des épisodes en une trame commune, à l’époque où les séries comics ne s’écrivait pas à de telles fins. Panini Comics nous propose donc une série d’épisodes, liés par une intrigue globale, la santé mentale défaillante d’Odin, seigneur d’Asgard et père du divin Thor. Derrière cette occasion, Len Wein emmène Thor aux confins du Temps avec Zarkko l’homme de demain, sur Midgard auprès de Jane Foster, contre le puissant Firelord, et en Asagard, pour mener la rebellion contre le souverain devenu despote.

Même s’il n’y a qu’une cohérence globale mince, ces épisodes restent un véritable plaisir de lecture pour tout fan de super-héros. Ces épisodes publiés entre 1975 et 1976 sont toujours aussi lisibles. Ils font intervenir les personnages secondaires que l’on aime lorsque l’on lit Thor: Jane Foster, les trois guerriers, Balder le brave, Firelord, Karnilla, Sif, Jane… Ce deux dernières ne faisant plus qu’une sur ces épisodes là. C’est d’ailleurs plaisant de redécouvrir la fusion entre les deux femmes, qui va redonner de l’intérêt à Jane Foster, habituelle faire-valoir dans la figure classique de la femme dans les comics des années 60/70.  Nous avons là des aventures tout à fait épiques, parfaitement attendues pour le dieu du Tonnerre. Un concentré de classicisme, de la belle qualité.
Mais pas que sur le scénario. John Buscema, le dessinateur, est parfaitement à son aise sur le personnage. Nous avons là des planches magnifiques, qui conviennent complètement aux scénarios proposés. Elles sont riches de détails, et le trait est vraiment tout en puissance. Une collaboration idéale.

Alors que vient de sortir un film consacré au personnage, voilà une publication idéale pour les fans de Thor, proposée par Panini. Une œuvre de qualité, des épisodes anciens et emblématiques de la série, c’est un excellent choix. A voir si les néophytes s’y retrouvent aussi, ce qui est moins certain à mon avis.

 

Best-of-Marvel-Thor-Si-Asgard-doit-perir_-plancheLogo BD Mango orangeLogo top bd16/20

 

 

22 réflexions sur “Thor, Si Asgard doit périr (Semaine Urbaine) (La bd du mercredi)

  1. Mango Il y a 3 ans

    Néophyte je suis et néophyte je resterai sans doute car, comme Jérôme, j’ai du mal avec ces histoires de super héros.

  2. Yaneck Chareyre Il y a 3 ans

    Je savais, en proposant ce titre, qu’il ferait moins l’unanimité parmi les membres de ton challenge. Mais bon, il faut savoir se renouveler (ça c’est pour moi) et faire découvrir. ^^

  3. soukee Il y a 3 ans

    Néophyte également en comics, je n’en ai jamais vraiment lu. Même si je ne suis pas attirée de prime abord, j’attends d’en lire un pour juger !

  4. Yaneck Chareyre Il y a 3 ans

    Il ne faudra pas commencer par celui-ci. Mais attention, il faut faire une différence entre le comic book, le genre bd comme est le manga, et le comic book de super-héros. Blankets, par exemple,
    est un comic book.

  5. Yaneck Chareyre Il y a 3 ans

    Oui, en magazine. Quitte à choisir entre ces deux ouvrages, prends plutôt le deluxe. Son intrigue est continue, pas comme pour cet album là. Il se lit bien, et est bien dessiné.

  6. Noukette Il y a 3 ans

    Rien que la couverture me donne envie de déguerpir en courant ! Je crois que je ne me ferai jamais aux comics !!

  7. Yaneck Chareyre Il y a 3 ans

    Aux comics de SUPER-HEROS. Ca te laisse encore de belles choses dans le monde de la bd américaine. Mais le super-héros, c’est très masculin comme univers.

  8. PG Luneau Il y a 3 ans

    Je trouve surtout que le super-héros, ça tourne en rond, surtout quand ça part dans une série de «pow pow bam plouf!», avec des combats sans fin, les uns à la suite des autres, sans autre but que
    l’élimination du gros méchant (ridicule!!) qui veut dominer le monde… C’est comme la moitié des mangas jeunesse, dans le fond!!
    Cet album-ci, effectivement TRÈS opportuniste, m’horripilerait au centuple, car je déteste moi aussi les ramassis de petites histoires, sans lien réel entre elles. J’en ai eu l’expérience avec les
    X-Men :
    Totalement néophyte, je me laisse charmer par le premier film de cette franchise. J’achète un album… et ce n’était qu’une suite de combats ridicules contre des ennemis qui l’étaient tout
    autant… Grosse déception!
    Thor ne m’attire pas du tout, je ne connais rien de son univers, mais j’irai probablemment voir le film… même si je suis sceptique. Je sens que j’aurai de la difficulté à gober l’exil de ce
    viking dans notre monde moderne, avec ses marteaux et son chapeau à la Astérix!…

  9. PG Luneau Il y a 3 ans

    Mais en fait, j’aime l’idée des super-héros!!! Mais il me faut une trame narrative intéressante, une intrigue qui se tienne!!! C’est ça que je ne retrouve jamais. J’adore, en effet, la psychologie
    des personnages, leurs débats intérieurs, leurs contradictions, les relations troubles qu’ils sont obligés de développer pour cacher leur avatar… C’est pourquoi j’ai adoré les films de Spiderman,
    de Batman et des X-Men. (Pour ce qui est des Quatre fantastiques, j’ai adoré leurs personnalités et leurs relations, mais j’ai été très déçu par les invraisemblances des scénarii!)

  10. Yaneck Chareyre Il y a 3 ans

    D’accord. A ce titre, la mini-série Avengers Reunion, dont j’ai parlé ici, a du plus t’intéresser que cet album alors?

  11. PG Luneau Il y a 3 ans

    Si ces Avengers, que je ne connais à peu près pas, sauf de nom (je n’ai jamais lu ou vu ni Iron man, ni Cpt America, ni Thor…), se retrouvent dans un récit plus «psychologique», alors oui,
    j’aimerais plus!

  12. PG Luneau Il y a 3 ans

    Mais bien sûr!!! J’ai littéralement adoré les tensions existentielles vécues par Peter Parker quand il découvre ses nouveaux pouvoirs, ou sa culpabilité quand son oncle est décédé (dans le premier
    film). J’ai aimé lire un album des Quatre fantastique où la Femme-invisible remettait sa participation et celle de son mari en question à cause de l’existence de leur jeune garçon. Idem quand Bruce
    Waine se laisse séduire par une femme et hésite à lui révéler son identité secrète. Et j’ai littéralement a-do-ré les tumultes causés aux X-Men lorsqu’ils découvrent leurs différences, et le grand
    dilemne qui se pose à chacun: choisir le camp de Xavier ou celui de Magneto: tenter d’amadouer les humains ou les détruire avant qu’ils ne nous détruisent. Ce sont ces bouleversements humains qui
    m’intéressent chez les surhommes. Malheureusement, tous ces récits, qui débutent avec de superbes idées, finissent toujours par sombrer dans les ridicules combats démesurés… et ce, tant dans les
    Comics que dans les Mangas! C’est ce que je déplore!

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s