La vengeance du Comte Skarbek tome 2 (Samedi chronique)

La-vengeance-du-Comte-Skarbek-tome-2

Série: La Vengeance du Compte Skarbek
Tome: 2
Scénariste: Yves Sente
Dessinateur: Gregorz Rosinski
Editeur: Dargaud

Le Comte Skarbek, alias Louis Paulus, s’est donc dévoilé lors du procès de Mr Northbrook, celui qu’il accuse entre autre, d’avoir abusé de ses œuvres, à ses dépends. Il est appelé à la barre pour témoigner de ce qui lui était arrivé. Tandis qu’il quittait la France vers le Nouveau-Monde par bateau, ils furent assaillis par des pirates, qui ne tuèrent pas Paulus. Au lieu de cela, ils l’offrirent en tribut à leur chef, afin qu’il profite des talents de peintre du français.

Dernière partie de cette magnifique histoire mise en scène par deux grands auteurs. Attendez-vous à être surpris, dans cet album, et plusieurs fois même. Car Yves Sente maîtrise parfaitement son histoire, et se livre à des rebondissements particulièrement bien trouvés. Pour ma part, alors qu’il s’agit d’une relecture, je me suis encore fait prendre au piège. Signe que l’on ne voit pas venir les choses. Bon signe donc. Et j’aime toujours autant l’adjonction du nègre de Dumas, comme si le Comte de Monte-Christo avait été une histoire vraie. C’est un très joli clin d’œil.
Et puis il y a Rosinski… Qui atteint véritablement des sommets sur cet album, avec un sublime travail en couleur directe, à la peinture. L’intrigue lui permet de s’aventurer dans des couleurs, des ambiances, qu’il n’avait pu aborder avec Thorgal, et on en prend vraiment plein les yeux. C’est juste sublime, il n’y a rien d’autre à dire. Si vous n’appréciez pas le travail de cet auteur sur CET album là, alors on ne peut rien pour vous.

Un diptyque réussi, qui aura eu en plus le mérite de redonner envie à Gregorz Rosinski, à lui permettre de se faire plaisir à nouveau dans son métier. Un album, une série, à ne surtout pas rater.

 

Ils en ont parlé: Scénario, Coin BD, Esseclive, Actua BD.

La-vengeance-du-Comte-Skarbek-tome-2_-planchetopbd_201316.5/20

4 réflexions sur “La vengeance du Comte Skarbek tome 2 (Samedi chronique)

  1. PG Luneau 04/06/2011 21:30

    Apparemment, je suis un homme fini : vous ne pouvez plus rien pour moi!!! En effet, ce genre de graphisme ne m’attire tellement pas que c’en est gênant!!! Je conviens que ça a du style, que c’est
    différent, personnel… mais ça ne m’attire pas une miette. La page que tu nous montres me fait penser à des illustrations éditoriales sorties tout droit d’un magazine féminin des années soixante!!
    Je n’accroche pas du tout!!! Et c’est dommage, car ce que tu racontes de l’histoire me donne tout à fait le goût de la lire! Ça semble passionnant!! Mais vais-je être assez tenté pour passer outre
    mon aversion pour le dessin??? Peut-être, quand ma pile de 1400 albums à lire sera vidée!!!…

  2. Yaneck Chareyre 04/06/2011 21:53

    Rah, le vil, même en couleurs directes, il ne se laisse point amadouer par Rosinski… Qu’allons nous pouvoir faire pour lui… ^^

  3. Marie L. 05/06/2011 13:28

    Aaaah, ce diptyque fait partie des incontournables! C’est une série géniale, tant au point de vue du scénario (rondement mené, riche en rebondissements!) que du dessin (rares sont les BD à être
    aussi belles… Qualité du trait, des couleurs, des détails… Peu savant dessiner aussi bien!).

  4. Yaneck Chareyre 05/06/2011 13:36

    Notre québécois local n’aime vraiment pas ce dessin, mais moi je trouve vraiment que Rosinski s’est retrouvé dans son art, sur ce diptyque. Ca a été une lecture très plaisante

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s