Sarkozy et ses femmes (Samedi chronique)

Sarkozy-et-ses-femmes

Titre: Sarkozy et ses femmes
Scénariste: Renaud Dély
Dessinateur: Aurel
Editeur: Glénat
Collection: Drugstore
Date de publication: Septembre 2010

Cécilia, Rachida, Carla, Claude, Chantal, Bernadette, Rama, Claude, Ségolène, Nicolas Sarkozy, président de la République Française, est entouré de femmes, qui ont fait, ou entretiennent toujours, le bruit médiatique constant autour de sa personne. Le journaliste Renaud Dély et le dessinateur de presse Aurel nous dressent le panorama des relations du Président et des femmes qui l’ont amené au pouvoir ou qu’il a lui contribué à y placer. Avec cette pointe d’humour grinçant qu’ont les situations qui nous paraissent trop réelles.

Nicolas Sarkozy est décidément partout, même dans la bande dessinée. Vous avez pu lire ici ma chronique de l’album de Malka et Riss à son sujet, celui-ci se veut moins exhaustif, plus axé, mais tout autant à charge. Manipulateur, frustré, cocu, amant, dépendant, je ne suis pas certain que le portrait s’améliore avec cet album là. Les deux auteurs mettent bien en avant les attraits du président pour la gent féminine, pour le people. Ce que d’aucun pourrait d’écrire comme une espèce de vulgarité revancharde, ce que les deux journalistes n’hésitent pas à affirmer. Le plus intéressant, dans cet album, ce n’est pas tant les relations aux femmes, globalement assez connues jusque là, mais le nombre d’anecdotes originales que l’on n’attendait pas. Mais qui malheureusement, flirtent parfois avec la rumeur. La relation entre Sarkozy et Claude Chirac, a toujours été démentie par cette dernière. Le doute plane, et c’est dommage, mais les dites anecdotes restent plaisantes. Il ne manque que le nom du père du gosse de Rachida, mais les auteurs ne suggèrent pas que ce soit Nicolas, dommage, ça aurait fait du bruit autour de l’album, passé plutôt discrètement sur les étalages.
Je découvre le dessinateur Aurel en mode « planches », car je le connais depuis longtemps comme dessinateur de presse. Je le préfère sans doute, graphiquement, dans son rôle initial, car je trouve que son style gagne plus à traiter une actu au débotté. La nervosité de son trait convient bien au dessin de presse. Il n’est pas inadapté à un album, loin de là. Juste une question de préférence personnelle.

Je continue de préférer La face Karchée de Nicolas Sarkozy, qui se voulait plus politique, là où Sarkozy et ses femmes est plus léger et people. Mais le portrait à charge sera toujours plaisant pour qui n’apprécie pas le président. Ses partisans détesteront, et encore, trouveront sans doute de quoi cracher sur les femmes en perte de vitesse auprès du petit président.

Logo top bd14/20

 

Publicités

2 réflexions sur “Sarkozy et ses femmes (Samedi chronique)

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s