Sin City tome 4- Cet enfant de salaud (Jeudi comics)

Sin-City-tome-4Série: Sin City
Tome: 4
Titre: Cet enfant de salaud
Auteur: Frank Miller
Editeur VF: Rackham
Editeur VO: Dark Horse Comics
Date de publication VF: 2002

Basin City. Une ville si corrompue, que tous ses habitants l’appellent Sin City, la ville du péché. Dans ce cloaque, il y a parfois des mecs bien. L’inspecteur Hartigan est de ceux-là. Alors qu’il est au bord de la retraite, il se met sur un dernier coup. Le fils du Sénateur de la ville, une petite ordure, a kidnappé une gamine pour lui faire subir les pires sévices. Une heure après, il n’aurait rien pu faire. Mais là, Hartigan compte bien partir avec un coup d’éclat. Enfin se payer le rejeton, qui lui a toujours échappé. La gamine sera sauvée, le rejeton émasculé et abattu, mais Hartigan aura la peau trouée lui aussi, par son partenaire, un corrompu au service du sénateur Roark. Mais tout cela ne se terminera pas ainsi…

Sin City, j’adore. Je m’y suis mis après avoir vu l’excellent film de Miller et Rodriguez, reprenant un certain nombre d’histoires du comic-book. Celle-ci est sans doute ma préférée. Il y a un héros en or, Hartigan, la demoiselle en détresse, Nancy, les traîtres, les méchants, et surtout, ça fini…. Non, je vous ne le dirai pas. Mais la fin est une pure réussite, à mon sens. J’aime cette histoire, parce qu’elle montre pourquoi il est quasi impossible d’être un héros au milieu des corrompus. Je l’aime parce qu’Hartigan est un personnage magnifique, qui ne lâche rien de rien. Même au milieu de la pourriture, alors qu’elle va le noyer, il reste cette statue d’acier. J’adore…
Et puis, j’aime ce style graphique que Miller a développé sur Sin City. Du noir et du blanc. Pas de gris, pas de nuances. Ce jeu entre ombres et lumières est magnifique. Il est rehaussé à un moment donné par une pointe de jaune, qui fait le titre américain de cet épisode, That yellow Bastard. Pour moi, la scène de l’arrivée dans la grange est une merveille. Ce fond noir, ces gigantesques portes en bois blanches qui se découpent, et le héros, écrasé par tout ça. Miller se fait plaisir, ose, innove, et c’est juste grandiose. Sin City sans ce style graphique, ce ne serait pas Sin City.

Cet album, j’ai eu envie de le lire grâce à Belzaran, de Blog Brothers. Vous pourrez trouver son article à la fin de celui-ci. Amateurs de polars sombres et glauques, Sin City est un petit bijou, une merveille. Foncez sans hésitation. Par contre, attention, rien ne se termine jamais bien, à Sin City.

Sin-City-tome-4_-extrait

Logo top bd18/20

2 réflexions sur “Sin City tome 4- Cet enfant de salaud (Jeudi comics)

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s