Le pavillon des hommes tome 1 (Dimanche manga)

Pavillon-des-hommes-tome-1Série: Le pavillon des hommes
Tome: 1
Auteure: Fumi Yoshinaga
Editeur VF: Kana
Editeur VO: Hakusensha Inc
Date de publication VF: 23 Octobre 2009

Imaginez le Japon d’Edo, si une terrible peste avait emporté une très grande partie des hommes du pays… Les samouraï-ko auraient pris le pouvoir à la suite de leurs maris, et le Shogun Tokugawa serait devenu une shogun. Dans ce Japon là, le Shogunat a constitué un harem de 3000 hommes, parmi les plus beaux du pays. C’est en leur sein que le Shogun vient prendre son plaisir. Un homme vient de faire son entrée, un jeune samouraï de basse extraction, Mizuno. Adepte du sabre, amoureux d’une seule femme, mais capable d’offrir sa semence aux plus pauvres des femmes qui ne peuvent s’acheter de mari, il va découvrir un nouveau monde, avec ses codes bien à lui. Un monde constitué seulement d’hommes.

J’ai découvert en médiathèque par pur hasard ce manga, et c’est une de mes meilleures découvertes dans le genre de ce début d’année. Cette uchronie, qui voit les hommes reléguer dans la position des femmes, dans le Japon féodal, est un pur moment de plaisir à lire. L’auteure, Fumi Yoshinaga, livre une excellente vision, très juste, très bien vue. Elle ne semble oublier aucun des problèmes que pourrait causer la disparition des hommes. Mais finalement, elle semble dire qu’une femme se comporterait semblablement à un homme, dans ces circonstances, et inversement. Il faut voir ces hommes devenus jouets sexuels se battre pour les faveurs de la Shogun, comme des courtisanes. Mais ce que je préfère, c’est que Fumi Yoshinaga place un voile entre le passé et le présent de son histoire. Les femmes se font appeler comme des hommes, et personne ne s’interroge. Personne ne s’interroge non plus sur le sexe des shogun du passé, comme s’il était normal de considérer qu’il fût toujours une femme. Excellent.
Mon seul bémol, sera de dire que visiblement, une bonne partie des personnages de ce tome 1 ne se retrouveront pas dans le 2, ce que je regrette. Ca donne un très bon tome d’introduction, mais un peu déconnecté du reste de l’histoire. Je vais me procurer la suite pour comparer.
Graphiquement, Fumi Yoshinaga est très agréable à lire. Elle n’a pas la précision, la richesse de détails de mes mangaka préférés, mais son style se regarde bien, et ses planches sont très claires, bien construites.

Voici donc un manga que je recommande chaudement. Qu’on soit connaisseur ou non du Japon médiéval, je pense qu’on trouvera de quoi prendre du plaisir à la lecture.

Pavillon-des-hommes-tome-1_-plancheLogo-women-BD-2topbd_201316.5/20

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s