La mort de Staline tome 1 (Jeudi chronique)

La-mort-de-Staline

Titre: La mort de Staline
Scénariste: Fabien Nury
Dessinateur: Thierry Robin
Coloriste: Lorien Aureyre
Editeur: Dargaud
Date de publication: Octobre 2010

Alors qu’il vient de recevoir un disque de la radio d’Etat, Staline est victime d’une attaque. Il est retrouvé par sa femme de compagnie, qui fait rapidement prévenir tous les apparatchiks les plus importants du régime. Le Comité Central se réunit autour du corps de l’homme d’acier. Quel médecin faire venir? Que faire? Quels risques prendre, par rapport au caractère du leader soviétique? Le destin du monde tourne une page, voici ce qui s’est peut-être passé…

J’étais très enthousiaste à l’idée de lire cet album. Le thème choisi, la mort de Staline, fait partie de mes souvenirs de cours d’histoire au collège, car en effet, comme le précisent les auteurs en avant-propos, la réalité a réellement atteint des sommets pitoyables à l’époque. La peur que Staline faisait régner, les purges de médecins auxquelles il se livrait, ont sans doute été aussi pour quelque chose dans sa mort. Mais malgré ce potentiel immense, je trouve que l’album ne prend pas. On nous promet des sommets horribles, je trouve au contraire que Fabien Nury nous présente une simplicité affligeante. Oui, il y avait des opportunistes dans l’entourage du Petit père des peuples. Oui, une mauvaise décision vous soumettait à l’arbitraire de la police politique et vous envoyait au goulag. Mais donc, lorsqu’on nous présente les réactions de Béria, de Molotov, de Kroutchev, je ne vois rien que des réactions logiques, cohérentes, dans le système totalitaire installé par Staline. Je ne vois rien d’incompréhensible, rien d’inhumain. Au contraire, je ne vois que des réactions purement humaines. Ainsi donc, je ne comprends pas le propos de Fabien Nury, et ses objectifs. Un petit côté « tout ça pour ça? », qui sonne en moi. Mais décidément, chez moi, Nury, c’est un album j’aime, un album j’aime pas. Il ne parvient jamais à me convaincre systématiquement.
a ses côtés, Thierry Robin, qui propose un dessin assez sombre, juste réaliste ce qu’il faut pour que l’on parvienne à bien identifier les différents personnages. Il a aussi un côté légèrement cartoon, qui crée un peu de distanciation avec l’histoire proposée. Je me demande même si cette légère mise à distance n’est pas une chose qui m’a gêné, sur cet album, si ce n’est pas aussi ça, qui fait que je n’adhère pas vraiment à l’histoire. Peut-être aurais-je préféré un trait complètement réaliste, à la Gibrat. Je ne sais pas vraiment, je m’interroge.

Mauvais album, nullement. Je pense que notre adhésion dépend largement de nos attentes, de nos références, sur la question. Pour moi, rien de neuf sous le soleil avec cet ouvrage. Mais peut-être d’autres, parmi vous lecteurs, y trouveront très largement leur compte.

La-mort-de-Staline_-plancheLogo top bd15/20

 

Publicités

5 réflexions sur “La mort de Staline tome 1 (Jeudi chronique)

  1. Belzaran03/02/2011 08:25

    Je ne connaissais pas l’histoire de la mort de Staline. Résultat, cet album m’intrigue (et m’intéresse).

  2. benjamin03/02/2011 08:57
    Là où je ne te rejoins pas, c’est en ce qui concerne les réactions des personnages, si elles sont logique contextuellement, elles seraient tout juste hallucinantes dans tout autre contexte.
    C’est aussi là que réside l’intérêt de cet album (il me semble), montrer comment un regime totalitaire transforme les comportements les plus basiques (ici la réaction face à la mort) et combien le
    régime stalinien allait loin dans le conditionnement des actes.de chacun, des hommes de parti qui plus est.

  3. PG Luneau09/02/2011 00:34
    En ce qui me concerne, la Russie de l’époque soviétique m’est totalement inconnue… et malgré ma grande curiosité assez généralisée, elle fait partie des rares sujets qui ne m’intéressent
    absolument pas (désolé pour tous les Russes qui liront ces lignes: n’y voyez rien de personnel!!). Pourtant, j’adore littéralement les dessins de Thierry Robin!! Donc, peut-être que ses dessins me
    rendront moins farouche face à ce thème qui m’indiffère tant??

  4. Mango20/03/2013 12:02

    J’ai aimé cet album pour ma part car je ne connaissais pas tout ce qui entourait cette mort qui a été tellement médiatisée depuis (du moins dans sa partie officielle, avec les longues files de
    Russes en pleurs qui venaient rendre un dernier hommage à leur « Petit père ») J’aurais simplement préféré que les funérailles soient sur le même album!

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s