Mattéo Deuxième époque (1917-1918) (Samedi chronique)

Matteo-tome-2Série: Mattéo
Tome: 2
Titre: Deuxième époque (1917-1918)
Auteur: Jean-Pierre Gibrat
Editeur: Futuropolis
Date de publication: Octobre 2010

Mattéo a quitté la France, après avoir déserté l’armée et la Grande Guerre. Sa mère l’avait fait passer en Espagne, où il a finalement entrepris de développer ses activités militantes anarchistes. Mais la Révolution d’Octobre claque un grand coup dans le monde, et Mattéo et son ami Gervasio entendent bien participer eux aussi à ce grand évènement. Ils embarquent donc pour Petrograd, où ils vont découvrir que la Révolution n’est en rien un bloc solide et uni.

Jean-Pierre Gibrat n’est pas loin de signer son meilleur album, avec ce second tome de Mattéo. Il allie une intrigue riche et documentée à un dessin vivant, humain et vibrant. On n’est pas loin de la panacée pour ce qui me concerne. Le summum de ce que j’aime dans la bande dessinée.
L’histoire, d’abord, est très bien travaillée. L’aspect historique de la révolution russe, les tensions entre groupes révolutionnaires et les débats de l’époque sont véritablement très bien retranscrits. C’est une période complexe, qu’il faut aborder avec quelques références historiques, sous peine d’être complètement perdu. Inutile d’être un théoricien de la Révolution, mais se souvenir des différences générales entre Socialistes-Révolutionnaires, Bolchéviks et Anarchistes est assez utile.  Ne pas maîtriser cela fait perdre beaucoup à la lecture. Mais les notions exigées restent d’un niveau 3e collège, donc il n’y a pas de soucis à se faire. L’histoire de Mattéo, construction de l’auteur, est elle aussi particulièrement touchante. C’est un homme d’idéaux, qui se retrouve obligé de les confronter à la réalité de la révolution marxiste. Ce qui était rêve devient réalité, et même la neige ne reste pas longtemps immaculée. Mattéo est aussi un sentimental, un homme qui aime, autant qu’il rêve de la grandeur de l’être humain, et qui là encore, va devoir faire face à la réalité de sa vie sentimentale. Cet album parle d’amour. D’amour de l’autre, d’amour de l’Humain. Quelle différence au final?
Et sur cette belle (H/h)istoire, Jean-Pierre Gibrat pose ses crayonnés précis, sa maîtrise du pinceau. Il n’y a aucun raté. Aucune expression qui ne fasse fausse, aucun décor qui ne semble pas travaillé en profondeur. Mais c’est encore quand il peint, qu’il met en couleur, que l’auteur est le meilleur. Le ciel de Russie ne ressemble pas à celui du Languedoc. La luminosité n’est jamais identique, quel que soit l’endroit où se situe l’action.  Le tout est parfaitement maîtrisé, et sans doute meilleur encore que sur les précédents albums. Gibrat semble avoir choisi de dessiner de manière plus nerveuse, moins léchée, introduisant juste ce qu’il faut de naturel pour ne pas avoir l’impression de lire une succession d’illustrations froides et parfaites.

Jean-Pierre Gibrat livre un excellent album, et s’arroge le privilège de ne pas nous informer d’où il compte nous emmener par la suite. Comme à la fin du tome 1, on ne peut dire de quoi sera faite la troisième époque de la vie de Mattéo. Rare possibilité, mais avec ce tome 2, on sait d’avance qu’on pourra suivre les yeux fermés l’auteur pour de nouvelles aventures. La marque des grands auteurs.

Matteo-tome-2_-planchetopbd_201318/20

2 réflexions sur “Mattéo Deuxième époque (1917-1918) (Samedi chronique)

  1. PG Luneau Il y a 3 ans

    Merci de ta précision. En effet, quand tu dis: «se souvenir des différences générales entre Socialistes-Révolutionnaires, Bolchéviks et Anarchistes est assez utile.», tu me confirmes que cet album,
    aussi beau qu’il soit (l’image que tu en montres est vraiment splendide!!), n’est pas pour moi!! Je n’ai jamais vraiment eu à étudier la Révolution russe dans mon cursus scolaire, et c’est tant
    mieux : je n’y aurais trouvé aucun intérêt!! Ça fait donc un album de moins à mettre sur mon insurmontable pile à lire!! Merci!

  2. Yaneck Chareyre Il y a 3 ans

    Ca reste très accessible, niveau point de vu historique. Mais en effet, si ce n’est pas une période historique qui te branche…. Regarde les planches, elles sont magnifiques ^^

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s