Adieu Midori (Dimanche manga)

Adieu-Midori

Titre: Adieu Midori
Auteur: Q-ta Minami
Editeur VF: Sakka
Editeur VO: Shodensha
Date de publication VF: 27/04/06

 

 

Yuko a une vingtaine d’années, un petit job d’assistante dans une entreprise, et un petit ami qui ne l’est pas vraiment. Ils forment une sorte de couple « libéré » où chacun fait ce qu’il veut de son côté, et raconte ensuite à l’autre. Si tant est que Yutaka ne soit pas plus libéré que Yuko. C’est d’ailleurs Yutaka qui propose un travail d’hôtesse dans un bar de nuit à Yuko, afin d’arrondir ses fins de mois. La jeune fille accepte, non sans mal.

J’ai choisi cet album un peu en désespoir de cause, pour le challenge ABC Critiques. J’avais initialement choisi Quino, pour la lettre Q, mais outre que j’avais déjà cet auteur sur le blog, je n’arrivais pas à trouver d’œuvre me permettant de dire plus que ce que j’avais déjà écrit sur son compte. Un peu par hasard, parce qu’une des bibliothèques de Grenoble avait ce titre en stock, j’ai donc pris ce manga là. Mais que je me suis ennuyé… Voilà un livre clairement pour fille, mais dans lequel en plus je ne peux pas me retrouver.
Par contre, il met en valeur une thèse que je défends, comme quoi vous, mesdames, seriez très fortes pour ne PAS être heureuses. Yuko pourrait tout à fait trouver une situation amoureuse épanouissante, mais préfère rester avec celle insatisfaisante que lui propose Yutaka. Car dans ce couple libéré, c’est bien entendu monsieur qui l’est fondamentalement. Lui peut coucher ou bon lui semble, mais elle, se le refuse. Car leur relation est fondamentalement déséquilibré, elle étant amoureuse de lui, et lui étant juste un sombre  ****. Elle préfère se faire des films, imaginer des choses, des potentiels, alors que tout est là pour lui montrer qu’elle est dans un plan foireux. Je pense que l’auteure est relativement juste dans sa description d’une bonne part des femmes modernes. Mais ce n’est pas flatteur pour vous, mesdames. Mais surtout, je pense qu’elle ne l’a pas réellement fait exprès. Je ne pense pas que tel était le but de cette histoire.
Vous avez le droit d’être heureuses, les filles, alors prenez le ce droit, au lieu de vous complaire dans l’insatisfaction. Soyez actrice de votre bonheur. Mais bon, au delà de cette réflexion toute personnelle qui a pu se nourrir dans l’album, je me suis profondément ennuyé d’un bout à l’autre.
Et ce ne sont pas les dessins qui ont pu m’attirer un peu plus. Un trait extrêmement brouillon, simpliste, sans grâce ni attrait. Ce n’est pas du tout le manga que j’apprécie, et de toute façon, simplicité ne doit pas vouloir dire dénuement. Le dessin de Q-ta est vide, creux, sans intérêt.

Passage obligé, donc, pour le challenge, mais je sais déjà que je ne continuerai pas à découvrir les œuvres de cette auteure japonaise. Ma part de féminité en moi a trop vilipendé cette histoire pour que je me retrouve sur le reste de l’œuvre.

challengeabccritiques1Challenge ABC Critiques: Q comme Q-TA

Logo top bd06/20

2 réflexions sur “Adieu Midori (Dimanche manga)

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s