Henri Désiré Landru (Mardi Chronique)

Henri-Desire-LandruTitre: Henri Désiré Landru
Auteur: Chabouté
Editeur: Vent d’Ouest

Henri Désiré Landru est l’un des tueurs en série les plus connus de France. Ce petit escroc minable, se retrouva à tuer plusieurs femmes, qu’il dépouilla de leur fortune, avant de les brûler dans sa maison de campagne. Mais dans cet album, Landru n’est pas seul. Une des femmes qu’il a essayé de piéger, en  fait le dindon de la farce, avec l’aide de son compagnon, mutilé de guerre. C’est lui qui oblige Landru à piéger les femmes, et lui qui les fait disparaître aussi. Pourtant, Landru sera quand même condamné à mort. Que s’est-il donc passé?

Voici ma première rencontre avec Chabouté, et j’en ressors assez partagé. Contrairement à ce que je pensais, j’ai vraiment aimé son dessin. Je ne suis pas fan du noir et blanc, mais son trait dispose d’une certaine rondeur, que j’ai particulièrement appréciée. J’aurai plaisir à poursuivre ma découverte de cet auteur, car vraiment, j’ai été emballé par le dessin.
Mais le scénario me pose problème. Tout au long de l’album, je me suis demandé ce qui était de l’Histoire, et du rajout de l’auteur. Une fois la lecture terminée, j’ai fouiné sur le net pour en savoir plus, et donc je confirme mon problème avec ce scénario. A priori, il n’y a rien qui n’indique dans les faits historiques, la possible implication de tierces personnes dans les crimes de Landru. En soit, ce ne serait pas grave, mais ce personnage supplémentaire fait de Landru une véritable victime, et là, ça ne me convient pas. De ce que la Justice a montré, et rien ne semble prouver le contraire, Landru est un bourreau, pas la victime lâche d’un manipulateur cinglé. Ça change complètement la psychologie du tueur, le dédouane de ses crimes, et personnellement, je n’approuve pas du tout. J’imagine qu’à la sortie de l’album, cela a du entraîné quelques discussions d’ordre plus général. Peut-on à ce point là jouer avec l’Histoire? Changer le cours de l’Histoire n’a rien d’inhabituel dans le monde du livre, mais là, je trouve qu’on change quelque chose de trop fort. Oui, je pense qu’un homme peut être un bourreau, une ordure. L’Humain peut descendre très bas, et Chabouté atténue complètement cet aspect là de la personnalité de Landru. S’il y avait eu des pistes des zones d’ombres, j’aurais compris qu’un auteur s’y glisse pour tenter de proposer une vision différente des choses, mais ce n’est pas le cas.

Je suis donc totalement partagé sur cet album là en particulier. Mais il m’a clairement donné envie de découvrir plus d’œuvres de cet auteur.

034 HENRI LANDRUtopbd_201314/20

2 réflexions sur “Henri Désiré Landru (Mardi Chronique)

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s