Achille Talon tome 1- Cerveau choc (Mercredi classique)

Achille-Talon-tome-1Série: Achille Talon
Tome:
1
Titre:
Cerveau Choc
Auteur:
Greg
Editeur:
Dargaud

Achille Talon, bon bourgeois de banlieue, toujours ayant maille à partir avec son voisin, le sinistre Hillarion Lefuneste, grand ami de la délicieuse Virgule, est un homme de grandeur, n’en doutez pas. Lui n’en doute pas, et n’hésite pas à le faire savoir, surtout à Lefuneste qu’il se plaît à moquer et rabrouer à la moindre occasion. Un bon voisin…

Qui ne connaît pas Achille Talon? Qui a lu de nombreux, Achille Talon? Cette série est réputée pour être drôle, certes, mais verbeuse. La taille des phylactères atteignant le maximum autorisé pour laisser de la place au dessin.
Ce n’est pas encore le cas avec ce tome 1. Greg tâtonne encore un peu, sur le visuel comme sur l’esprit. Talon est certes bien en chair, mais il n’a pas encore l’extrême rondeur physique qui le qualifiera ensuite. Son nez n’est pas encore si « gros » que l’on puisse le classer dans l’humour susdit. Lefuneste, de même, est encore en évolution, encore bien portant il n’est pas aussi rachitique qu’il le deviendra ensuite. Et donc, je le disais, profitons-en, il n’y a encore pas trop de texte dans cette bd. Greg développe tout de même l’univers de son personnage, le côté bourgeois, prétentieux, sûr de lui, bravache, et plein de réussite. La douce Virgule est déjà là, mais son père pas encore. Le classique vendeur, dont l’image sert à vendre tout ce qui se vend, du pot de peinture au costume sur-mesure, est déjà là et bien utilisé. Les gags sont bien trouvés, de nombreux m’ont fait rire, et l’opposition Talon/ Lefuneste marque ses premiers pas efficacement.

Je ne suis pas un fanatique de Greg, et de son personnage. Mais force est de constater que j’ai tout de même passé un moment agréable en leur compagnie.

challengeabccritiques1G comme GREG

2 réflexions sur “Achille Talon tome 1- Cerveau choc (Mercredi classique)

  1. Benjamin Il y a 3 ans

    Vers 12-13 ans j’étais complètement fan. Il n’y avait que Gaston qui me faisait davantage vibré (mais Gaston, c’est une sorte de demi dieu, un exemple à suivre en tout état de cause, un maître, un
    but ultime à atteindre… je m’égare).
    Mais si j’en ouvre un album maintenant, je trouve ça désespérement verbeux et bavard… même si certains passage m’amusent toujours.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s