La marie en plastique- seconde partie (Semaine Futuropolis)

La-marie-en-plastique-tome-2Série: La marie en plastique
Tome: 2
Scénariste: Pascal Rabaté
Dessinateur: David Prudhomme
Editeur: Futuropolis

La statue de Marie en plastique suinte donc des larmes de sang. La vieille est en admiration devant ce signe de Dieu. Le vieux, lui, forcément, enrage. Le reste de la famille essaye de se dépatouiller avec tout ça, des manifestations pieuses aux visites des hautes sphères du  Vatican.

Je suis particulièrement déçu par cette série au final. De tout ce que j’avais imaginé à la lecture du tome 1, rien ne se passe. C’est tout le contraire même. On croirait presque lire une ode aux manifestations divines. Si critique il y a, il va me falloir une explication de texte, parce que je comprends moi, c’est que l’obscurantisme, la peur  et l’idiotie triomphent, contre le règne de la raison. Rien que là, ça m’énerve.
Mais en plus, la conclusion est toute pleine de niaiserie gentille. Ce couple de vieux, qui ne partage rien, qui a toutes les raisons de se casser, revient en force à la fin de l’album. C’est d’un plat, d’un banal. Et c’est même limite pas crédible.

Vous l’aurez compris, je n’aime pas ce deuxième volet. Les idées qui y sont développées ne me conviennent pas du tout.

Publicités

10 réflexions sur “La marie en plastique- seconde partie (Semaine Futuropolis)

  1. Yaneck Chareyre17/06/2010 10:22

    Même la version reliée des deux tomes, pour ma part, je ne la conseille pas. Mais ce n’est que mon avis à moi.Yaneck

  2. Alan17/06/2010 08:20
    pour moi, c’est une des meilleurs BD du monde !
    pourquoi chercher une « morale » ?
    c’est drôle et décalé, humain !

  3. Yaneck Chareyre17/06/2010 10:21

    Une des meilleurs bd du monde? Pourtant, tu viens de Bordeaux, toi, pas de Marseille…. Parce que là, c’est franchement exagéré comme position.

    Pourquoi chercher une « morale »? Je cherche moi un sens cette histoire, le message qu’à voulu transmettre l’auteur. Ce qui est juste normal je crois. Et de ce que j’en comprends à la
    lecture, il promeut dans cet albums des positions qui sont radicalement à l’encontre des miennes. Maintenant, comme je l’ai dit, je veux bien comprendre si j’ai raté quelque chose.

    et donc, TU as trouvé ça drôle et décalé. Moi j’ai trouvé ça banal et sans originalité. Le moins bon de l’espèce humaine. J’ai d’autres exigences pour l’Etre Humain que l’ignorance crasse et la
    superstition.

  4. Lunch17/06/2010 11:24
    Je te le dis franchement, je n’ai pas lu cette BD, donc je ne peux pas avoir de ressenti.
    Pourtant, toutes les personnes qui l’ont lue autour de moi l’ont trouvé géniale, à commencer par les libraires que je fréquente.
    Tu es donc la première personne que je connais qui ait un avis contraire. Mais évidemment, heureusement que chacun à son avis et ses goûts, sinon on s’en sortirait pas 🙂

  5. Yaneck Chareyre17/06/2010 13:00

    J’attends qu’on me montre en quoi c’est génial. En dehors du dessin de Rabaté, que j’apprécie plutot, je ne vois rien de « génial ». Les petits ruisseaux était nettement meilleur, si l’on s’en
    tient à sa bibliographie. BEaucoup plus de fond, de légèreté et d’humour, avec un sujet grave.

  6. Lunch17/06/2010 13:01

    Comme je le disais, j’ai pas lu.
    J’étais juste étonné de voir un avis contraire aussi tranché compte tenu des échos que j’avais eu 🙂

  7. Yaneck Chareyre17/06/2010 13:26

    Tant mieux, c’était un peu plan plan, ce blog, ces derniers temps. Ca manquait de bonne petite polémique. lol

  8. Benjamin17/06/2010 13:21
    Je dois me ranger du côté de Yanneck. J’ai trouvé la Marie en plastique totalement insipide, voir avec des connotations carrément chiante…

    Niveau dessin, je n’ai pas vraiment adhéré au trait de David Prudhomme sur cet album, j’ai largement préféré son travail sur Rebetiko, où il avait beaucoup plus de personnalité et des ambiances
    bien plus réussies. Là, la colorisation excessivement pastel donne un aspect très « lisse » je trouve.

    J’ai eu des retours sur cette BD plutôt contrastés, entre les fan « coute que coute » de Rabaté qui ne sont pas très critiques je trouve et les grands déçus qui n’ont même pas été ouvrir le tome 2
    (au fait… c’est mon cas !!).
    Donc pour moi, sur le fond, je n’accroche pas et je suis sidéré même qu’on puisse considérer cet album comme un des meilleurs jamais publiés… sur la forme, je n’accroche pas non plus. Donc je
    passe.

  9. Yaneck Chareyre17/06/2010 13:25

    Rah, comme je l’aime mon libraire ^^

    La librairie Glénat, trois libraires en béton armé.

    Ceci dit, pour rester dans la discussion: j’ai plutôt apprécié le tome 1, je rappelle. Je le trouvais plein de possibilités, avec de quoi se livrer à quelques belles critiques sur
    l’idolatrie de la religion catholique, sur la superstition des français. Et au final, je ne retrouve rien de tout cela dans ce tome 2. Donc TRES grosse déception

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s