7 Prisonniers (Semaine Science-Fiction)

7-prisonniersSérie: 7
Titre: 7 Prisonniers
Scénariste: Matthieu Gabella
Dessinateur: Patrick Tandiang
Coloriste: Yves Lencot
Editeur: Delcourt

L’année 2062. La Terre a résolu son problème de surpopulation carcérale des années auparavant, en construisant une prison gigantesque sur la lune. Pas de navettes pour y monter, mais des sortes de monte-charge pour arriver jusque dans l’espace. Mais cette prison a été perdue en 2056. Les prisonniers en ont pris le contrôle, sans que l’ONU ne puisse rien y faire. Mais cela n’empêche rien. Les terriens continuent toujours d’envoyer de nouveaux locataires. Qu’ils se débrouillent une fois là-haut. Comment imaginer qu’on puisse vouloir s’y faire envoyer volontairement? Il faudrait un trésor inestimable pour tenter une telle folie.

Dernier tome de la collection 7, proposant 7 one-shot avec sept équipes différentes de sept membres. Là, on est dans l’anticipation, le futur hypothétique. La science-fiction, même.
J’ai un grand regret sur cet album. Des quatre que j’ai lu dans cette collection, il est le premier que je trouve vraiment trop rapide. Cette histoire là aurait du prendre plus de temps, plus de développement, elle avait tout le potentiel pour. Elle me fait penser aux séries de Lauffray et Dorison, j’y retrouve une même ambiance. Et donc, sur un seul album, il se passe beaucoup de choses, sans que l’on ait véritablement le temps de s’attacher aux personnages, ou de rentrer dans l’intrigue. Trois tomes, et cela aurait fait une excellente série. Un seul, et on a quelque chose d’incroyablement insatisfaisant.

Il n’y a pas de soucis, vous pouvez lire et prendre du plaisir à cela. Mais moi, j’en demanderai plus…

7-prisonniers-1

3 réflexions sur “7 Prisonniers (Semaine Science-Fiction)

  1. Lunch 22/04/2010 00:09

    C’est le soucis des 7… trop lent à se mettre en place, trop rapide pour s’attacher aux personnages…
    Trop concept probablement, et le concept, ben c’est rarement bien malheureusement.

  2. Benjamin 22/04/2010 10:31

    Je suis d’accord avec toi, l’univers des 7 prisonniers ne demanderait qu’à être developpé, mais j’ai pris un grand plisir à lire cet album.
    Dans la collection 7, c’est les Yakusas qui me plaisent le plus. A mon avis le polar est le genre qui se prête le plus à ce genre de One-shot.

    Là où je ne te rejoins pas, c’est sur l’analogie avec les univers de la paire Dorison/Lauffray. Même si l’univers des 7 prisonniers recèlent de bonnes choses et de bonnes idées, on est très loin
    d’avoir la dimension épique et la richesse de leurs univers. Qu’est-ce qui te fait penser à eux ?

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s