Petit Pierrot tome 1- Décrocher la lune (Jeudi chronique)

Petit-pierrot-tome-1Série: Petit Pierrot
Tome: 1
Titre: Décrocher la lune
Auteur: Alberto Varanda
Editeur: Soleil

Enfin, nous y sommes. Voilà un an et demi que j’attendais cet album de mon dessinateur fétiche, Alberto Varanda. Je vous ai parlé souvent de Petit Pierrot, mon épouse et moi en sommes fan. Je vous ai présenté son blog, le lieu où il a pris son envol. Mais aujourd’hui, c’est d’un album bien réel que nous parlons.

Pierrot est un petit garçon rêveur, un de ces enfants emporté par le pouvoir de l’imagination, et pour qui rejoindre la lune n’est en rien une difficulté. Il a pour meilleur ami un escargot, un gastéropode terre-à-terre, qui se fait un devoir de ramener Pierrot à un peu plus de réalité. Un escargot qui parle? La réalité? Découvrez leurs aventures, leurs questionnements, et les bêtises de Petit Pierrot.

Petit Pierrot est le dernier né d’une prestigieuse lignée, avec pour grands prédécesseurs, Boule et Bille, et Calvin et Hobbes. De ce dernier duo, tout particulièrement, on retiendra l’ami imaginaire, Hobbes le tigre en peluche pour Calvin, Mr l’Escargot pour Pierrot. Encore que le statut « imaginaire » de l’escargot ne soit pas aussi clair que celui de Hobbes. Alberto Varanda ne nous le montre jamais en situation « réelle », en posture de simple escargot. Mais je reviendrai un peu plus loin sur le cas de Mr l’Escargot. Lignée prestigieuse, disais-je, mais avec une place à part. Là où Bill Watterson misait purement sur le monde de l’enfance, et là où Roba faisait le portrait de la classe moyenne occidentale, Alberto Varanda prend un tout autre chemin, celui de la poésie et du rêve. Il n’exclue pas le quotidien, ou les jeux d’enfants, mais c’est vraiment la poésie, la douceur, qui font la particularité du bonhomme. Et qui permettent à son auteur de faire quelques jolies remarques plutôt politiques. Ce qui confirme pour moi, au passage, que cet album n’est pas un album « jeunesse », ou pas seulement. Vous trouverez deux trois réflexions, placées comme ça, sans avoir l’air d’y toucher. Des réflexions tristes, mais qui dans cet univers, dans cette poésie, invitent franchement à y repenser.

Avant de conclure, j’aimerai reparler du cas de Mr l’Escargot.
Vous le constaterez à la lecture, les adultes sont absents des aventures de Petit Pierrot. Sans doute parce qu’ils ont trop souvent perdu le goût de l’imaginaire. Mais pourtant, je me demande si Mr l’Escargot ne serait pas une vision du père idéal. Je m’explique.
Nous sommes d’accord que le statut de l’Escargot, réel, pas réel, est flou, et à dessein. Pourquoi ne serait-il pas le père, dans la vision imaginaire de Petit Pierrot? Certains chafouins me diront qu’un escargot est hermaphrodite, et à ceux-là, je réponds qu’il a été dénommé « monsieur ». Donc, déjà, c’est un mâle. Et puis, un père (des parents d’ailleurs, mais on vient de dire que c’était un monsieur), c’est chargé de faire grandir son enfant, de lui apporter cette sécurité, ces repères, qui lui permettront de s’épanouir. N’est-ce pas ce que fait Mr L’Escargot? Il accompagne Pierrot sur le chemin de l’école, lui explique les lois de la physique, est présent lorsqu’il fait un cauchemar… Tout ceci fait partie des attributions du père, et je fais volontiers l’association. Mais j’ai parlé de « père idéal », ce qui n’est pas tout à fait pareil. Car Mr l’Escargot sait aussi accompagner les inventions de Pierrot, il sait aussi répondre par l’imaginaire à ses réflexions ou ses doutes. Et ça, tout le monde ne le peux pas. Or, il se trouve que j’aimerai moi, être capable de faire ça pour mon fils.

Petit Clément, je veux bien être ton Mr l’Escargot (Alberto, il va falloir mettre une madame sinon j’en connais une qui va râler).

12 réflexions sur “Petit Pierrot tome 1- Décrocher la lune (Jeudi chronique)

  1. annielamarmotte 28/01/2010 09:47

    je l’aiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiii….. j’ai foncé hier soir avant la fermeture
    mignon ton histoire d’escargot…… amicalement

  2. hélène 28/01/2010 19:42

    Très jolie critique…Tout est dit…J’ai le livre entre les mains, une petite merveille qui a sû parfaitement garder l’esprit du blog et de ce personnage que je suis depuis le début avec ferveur,
    tellement cette poésie est un bain de fraîcheur…Pour moi, l’escargot a aussi un côté plus abstrait, il est quelque part la conscience et la raison de Petit Pierrot, cette petite voix qui nous
    ramène sur terre quand celà devient nécessaire… Mais bon, c’est son papa/créateur qui connait la vérité… 🙂

  3. Yaneck 28/01/2010 22:10

    C’est vrai, c’est aussi possible. J’y ai pensé, bien entendu, à ce côté Jiminy Cricket, mais j’avais envie de développer une autre explication potentielle. C’est l’absence des adultes qui m’y a
    fait pensé, parce que si l’on regarde toutes les autres bd mettant en scène des enfants, les adultes sont toujours présents. Dans Calvin et hobbes, dans Mafalda, dans Boule et Bille, dans Pico
    Bogue, toujours ils sont là. Mais pas dans petit pierrot…

  4. Marie hélène 29/01/2010 07:11

    Merci pour le lien du blog, grâce à toi j’ai découvert le blog d »Alberto Varanda et Petit Pierrot, ce qui m’a beaucoup touchée car Reflets d’écume est une de mes BD préférées !
    Il va falloir que je sois patiente car le temps que la BD arrive jusqu’ici… et en plus les prix sont doubles !!!
    Merci !

  5. Yaneck Chareyre 29/01/2010 07:39

    C’est un honneur que de permettre à d’autres que moi de découvrir de nouvelles lectures.
    Merci à toi.

  6. alberto varanda 02/02/2010 11:18

    Je suis très touché par cette chronique.
    Petit Pierrot et Monsieur existent, je le sais… je ne le sais que trop bien.
    et je n’expliquerai ni analyserai ici le comment et le pourquoi de l’existence de ces personnages et leur univers parce que je pense qu’ils vous appartiennent aussi, qu’ils sont autonomes et que
    chaque lecturepeut et doit être individuelle, personnelle…

    Merci en tout cas à toutes celles et tous qui continuent à aimer ces personnages et leur univers et emuque ça puisse vous toucher.
    La création de petit pierrot ne fut ni un calcul ni une prévision, juste une émotion…
    Vos réactions me touchent d’autant plus…

  7. Yaneck Chareyre 02/02/2010 11:43

    C’est le droit, et peut-être le plaisir, de l’auteur, que de laisser les commentateurs analyser son oeuvre. D’apprendre ce que les autres perçoivent, là où il est le seul à posséder les vrais
    réponses. Tu sais ce que tu as voulu mettre, et tes chroniqueurs te diront peut-être ce que tu y a mis de manière inconsciente.

    C’est vraiment une belle réussite que ce petit bonhomme, et je peux dire que je suis ravi de voir qu’il t’accompagne dans une certaine réussite, et dans ce que je perçois de ma petite fenêtre comme
    un certain mieux-être.
    On ne remerciera jamais Val assez pour son son geste prévoyant. ^^

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s