Batman Dark Knight (Mercredi classique)

Batman-Dark-Knight

Titre: Batman Dark Knight

Auteur: Frank Miller

Editeur VF: Delcourt, Panini Comics

Editeur VO: DC Comics

 

 

Attention, c’est du très très lourd que je vous propose pour ce « mercredi classique ». Une œuvre de référence pour toute la bande dessinée américaine, qui marque une époque et mit fin à ce que l’on appelait « l’âge d’argent ». Avec Dark Knight, vint l’époque des super-héros sombres, violents et amoraux.

Dark Knight, c’est un futur potentiel de Batman. Un futur dans lequel Bruce Wayne a donné à regret sa retraite à son alter-égo. Un futur où les super-héros ont été mis sous coupe étatique, avec Superman à leur tête. Mais cette Gotham City du futur crève sous la violence, et lorsqu’un gang appelé Gang des Mutants projette de mettre en coupe réglée la ville, Bruce finit par craquer et par reprendre du service. Mais son action est très vite décriée par toute sorte de gens. Super-héros, ou fasciste violent et psychopathe?

Frank Miller n’est pas un homme qui fait dans la demi-mesure. Toute son œuvre le montre. Et lorsqu’il veut extraire une des facettes de Batman, il y va jusqu’au bout.

Il pose d’excellentes questions, mine de rien. Car Batman est un homme qui fait régner sa loi, sans se soucier de respecter celle des hommes. Il frappe, menace, emprisonne, pénètre des lieux privés, sans se soucier de respecter le Droit. En soi, dans la réalité, ce genre de personnage serait proprement inacceptable. Mais plus encore, Frank Miller pose la question de l’influence psychologique d’un tel personnage sur ses adversaires. Et si Batman était un aimant à névroses, un catalyseur et un amplificateur? Et si tous les tarés qu’il affronte, étaient créés par sa présence? Un point de vue qui sera largement développé par la suite, mais fort original dans les années 80, à la sortie du comic-book. En montrant notamment un Joker qui répète les plombs aux premières images du chevalier noir, après dix ans de catatonie, Miller tranche largement la question. Batman est un des catalyseurs de ce qu’il combat. Mais pas le seul, et la lâcheté humaine est largement à l’honneur dans les pages de Dark Knight. Remède, mal, Frank Miller brouille les pistes.

Miller ne se prive pas de taper aussi sur l’Amérique de son époque. Pour rappel, nous sommes encore dans la Guerre Froide avec l’URSS, à la sortie du comics, et l’affrontement est-ouest est bien encore présent dans l’album. Le président américain, sinistre clown, fait largement penser à Reagan, et l’idéologie de la liberté chère aux américains en prend un gros coup.

C’est tout cela qui fait de Dark Knight une œuvre proprement de référence. Aux côtés de Watchmen, de V pour Vendetta, cette œuvre marquera largement les comics des années 80, 90, et peut-être encore de nos jours. A tel point que cette série sert encore de référence pour toute histoire ressemblant à un futur apocalyptique potentiel pour le moindre héros de comics, et que Christopher Nolan, réalisateur de Batman Begins et Batman The Dark Knight, a largement puisé ses idées dedans.

Batman-Dark-Knight_1

2 réflexions sur “Batman Dark Knight (Mercredi classique)

  1. Caro Il y a 4 ans

    Je n’ai jamais lu de Batman en BD, par contre je l’ai vu au cinéma (et adoré le dernier !). Si tu dis que Christopher Nolan s’est bien inspiré de la BD pour ses films, ça me donne assez envie
    d’essayer !! ^^

  2. Yaneck Chareyre Il y a 4 ans

    Il s’en est inspiré pour le traitement réaliste du personnage. Par exemple, la nouvelle batmobile du film, largement inspiré du tank, fait largement penser à celle de cette histoire.

    Mais c’est une très bonne histoire en tous cas.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s