Trois ombres

trois-ombresTitre: Trois ombres
Auteur: Cyril Pedrosa
Editeur: Delcourt
Collection: Shampooing

 

Je viens de chroniquer cet album, et ne peux résister à patienter plus longtemps pour vous faire lire, et attendre vos avis.

Louis, Lise et leur fils Joachim vivent une vie tranquille, dans leur forêt, loin de tous soucis. Un vie heureuse, gaie, qu’ils pensaient immuable.
Mais un soir, le petit Joachim aperçoit trois ombres, de trois cavaliers, au loin sur la colline. La peur qui l’étreindra à ce moment là ne quittera plus sa famille.

Je passe rapidement sur le dessin. Un dessin étonnant, tout en noir et blanc. Cyril Pedrosa semble maître de styles très différents. Lorsque l’ambiance est joyeuse, on se croirait presque dans un dessin animé de Walt Disney, la couleur en moins. Mais lorsque les évènements négatifs interviennent, son trait se fait plus sombre, plus adulte, plus dur. Etonnante diversité dans la maîtrise du crayon, chez Cyril Pedrosa.

Etrange album que celui-ci. Il donne l’impression de parler d’une chose, tout en vous en faisant ressentir de nombreuses autres. Comme si le second degré était presque perceptible, comme si ces 268 pages n’étaient qu’une gigantesque parabole…
Je suis touché, incontestablement, par l’histoire écrite par Cyril Pedrosa. Ce petit garçon, menacé, condamné, que son père tente de protéger envers et contre tout, et ce même contre la résignation de sa propre épouse. Voilà un album qui ne m’aurait pas parlé il y a sept mois, je pense. Mais avec l’arrivée de mon petit bout à moi, il se crée une résonance toute particulière. Ce père qui refuse de se coucher, qui refuse d’abandonner tout espoir que les choses puissent aller mieux, il me parle. Il est homme, il est émotion, à l’image, sans doute, de ce que j’aimerai être.  Une force, un support insubmersible, pour cet enfant qui ne verra que très tard à quel point les choses allaient mal. Un père qui se bat jusqu’aux limites de sa vie pour essayer de sauver son enfant.

Mais quel est le sens caché de cet album? Je ne peux croire qu’il se résume à une simple course-poursuite. Il y a une image derrière cela. Est-ce la maladie? Est-ce l’insupportable de la maladie mortelle condamnant irrémédiablement ce jeune enfant? Et cette fuite, n’est-elle pas le symbole d’un père faisant tout pour accompagner les derniers instants de son fils, perdant même de vue la femme qu’il aime par la même occasion?

Trois ombres, c’est une histoire de père. C’est une histoire qui me fait monter les larmes aux yeux. Mais c’est une histoire qui finit bien, vous verrez. Comme une philosophie positive de la vie?

trois-ombres-1

4 réflexions sur “Trois ombres

  1. Marie L Il y a 4 ans

    J’adore Pedrosa! J’ai déjà « parlé » de lui…
    Et je rêve de découvrir « Trois Ombres »!
    Ca tombe bien, Noël approche… 😉

  2. Lunch Il y a 4 ans

    Trois Ombres est vraiment un ouvrage exceptionnel. Je l’ai lu et chroniqué il y a quelques temps déjà, l’histoire est très prenante et l’ambiance oppressante. Elle aborde un thème difficile et de
    manière très imagée et très réussie. C’est vraiment une lecture agréable et sympathique.
    De plus, j’ai eu l’occasion de rencontrer Pedrosa à Blois, festival dans lequel il a reçu un prix pour cette œuvre justement, et c’est quelqu’un de très aimable et très abordable.

  3. Pingback: Trois ombres - Cyril Pedrosa

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s