Yoko Tsuno tome 1- Le trio de l’étrange (Mercredi classique)

Yoko-Tsuno-tome-1-

Série: Yoko Tsuno
Tome: 1
Titre: Le trio de l’étrange
Auteur: Roger Leloup
Editeur: Dupuis

 

Premier tome de cette belle série, que j’affectionne tout particulièrement. Et disons le franchement, Roger Leloup y va très fort, dans ce premier volume, choisissant un scénario qui va forcément laisser des traces et appeler de nouveaux albums, ce qui adviendra.

Vic Vidéo et Pol Pitron sont deux techniciens de télévision qui tombent un soir sur un étrange cambriolage. En fait, un test d’alarmes de sécurité, par une jeune et charmante ingénieure nippone, Yoko Tsuno. Ils vont l’embaucher pour les aider à procéder à de prises de vue aquatique pour un programme en vue. Dans les entrailles de la Terre ils vont faire une étonnante découverte: des êtres à la peau bleue.

 

Ainsi donc, les Vinéens sont introduits dès le premier tome de la série. Ces personnages extra-terrestre seront l’objet de plusieurs autres intrigues par la suite. Et cela place directement la série dans le cadre de la science-fiction. Leloup aurait pu choisir l’anticipation, ou juste l’enquête  technologique, comme ce sera le cas pour plusieurs albums, mais il choisit volontairement de nous présenter le trio comme en contact avec des êtres venus d’ailleurs. Un choix très intéressant.

Côté dessin, je trouve ce premier tome très influencé par Peyo, le créateur des Schtroumpfs. Leloup y présente un trait tout en rondeur, qui n’est pas sans me rappeler Johan et Pirlouit. Ceci dit, il fait montre aussi d’un grand talent pour les constructions mécaniques, avec des dessins d’une extrêmement précision, dignes de Jacques Martin.

 

Un album excellent, très bien mené et intelligent. aucune raison de rater ce grand classique de la bd franco-belge.

Yoko-Tsuno-tome-1_p1

Publicités

5 réflexions sur “Yoko Tsuno tome 1- Le trio de l’étrange (Mercredi classique)

  1. benjamin12/11/2009 12:48
    Yoko Tsuno a bercé mon enfance et mon apprentissage de la BD et de la SF, à chaque fois que j’ouvre un album de cette série, c’est avec une grande tendresse.

    Je suis d’accord avec toi à propos des références sur le dessin de Leloup, c’est vrai qu’il affirmera son style plus tard.

  2. Elouarn12/11/2009 21:49

    Bon… peut être cuislà… Mais de là à dire que la série est une merveille, ou un classique…
    C’est du sous-Hergé (Leloup dessina pour Tintin des avions), avec plein de machines
    du sous-Peyo (Leloup avait en projet de reprendre son Jacky & Célestin, dont les compagnons de Yoko sont les restes), sans finesse

    Mais quand il s’agit de madeleines, la raison n’a plus sa place, et je le comprend très bien (j’ai moi aussi des trucs indéfendables dans ma bibliothèque)

  3. Yaneck Chareyre13/11/2009 09:16

    Madeleine? Peut-être un peu…
    Mais je ne sais pas, j’avais l’impression que cette série occupait tout de même une belle place dans le coeur des fans de bd

  4. benjamin13/11/2009 10:35

    Madeleine, ça c’est sûr.

    En revanche le sous-Hergé, sous-Peyo, je trouve ça un peu dur.
    On a quand même un auteur qui a créé tout un univers très cohérent et varié (les vinéens, les intrigues « réalistes »…). Sans mettre Leloup au rang des maître Hergé, Peyo, Franquin, Roba et
    consort, je trouve tout de même que son oeuvre mérite une considération plus importante que d’être considéré comme un sous-machin 😉

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s