Purgatoire tome 1 (La BD du Mercredi)

Purgatoire-tome-1

Série: Purgatoire
Tome: 1
Titre: Livre 1
Auteur: Christophe Chabouté
Editeur: Vents d’Ouest
Date de publication: Août 2003

 

Benjamin Tartouche est heureux. Il vient de recevoir en héritage d’une vieille tante oubliée une grande maison, qui lui permet enfin de s’installer, et de lancer son activité en entrepreneur individuel. Il découvre aussi les joies des démarches administratives, du contrat d’assurance notamment. Mais sa maison part en flamme, avec toutes ses affaires, et son assureur, un dénommé Trusquin, fait tout pour ne pas le rembourser et économiser de l’argent. Benjamin n’a plus rien, et sa vie passe du bonheur à la décrépitude en un rien de temps.

Je fais cette lecture après avoir été interpellé par une chronique de Sara lors d’un mercredi bd de Mango. Elle trouvait la série extrêmement moralisatrice et caricaturale, ce qui m’étonnait pour Chabouté. Moi, je n’ai pas trouvé l’intégrale, mais vais me faire la série album par album.
Disons que ce premier tome m’interroge. Chabouté martyrise littéralement son héros, sans que l’on puisse bien deviner pourquoi dans cet album. Quel est son propos, c’est difficile à dire. La série se construit sur trois albums, il faut croire que l’auteur a voulu prendre le temps de son introduction en y consacrant un album entier. Sans doute pour développer notre empathie avec Benjamin. Mais si c’est le cas, ce n’est pas une totale réussite avec moi. en fait, c’est trop. Benjamin en prend trop dans la tête, sans rien recevoir de positif. Le propos est trop extrême, et je n’ai pas de sentiment de proximité qui naît avec le héros, puisque sa situation paraît exagérée et peu crédible. Il faudra voir comment cet album se marrie avec les deux autres, mais si j’ai deviné juste l’intention de l’auteur, il y a déjà un premier échec, et je passerai sans doute à côté du reste de la trilogie.
J’ai eu la chance de prendre la série en version couleur, une version datant de 2006, et vraiment, j’apprécie de lire aussi du Chabouté hors du simple noir et blanc. Il est extrêmement doué dans ce style-là, mais il gagne tout de même un petit je ne sais quoi avec la couleur. C’est un peu différent, mais pas moins bon. C’est agréable aussi, une bonne mise en couleur.

Purgatoire est une série qui demande encore à me convaincre. Pour l’instant, je suis d’accord avec Sara sur l’aspect outrancier de la déchéance de Benjamin. Reste à voir comment cela est utilisé par la suite.

 

Ils en ont parlé: BD Sélection, Café du Web, BD Gest,

Purgatoire-tome-1_-planche

Logo BD Mango orangeLogo top bd15.5/20

Publicités

13 réflexions sur “Purgatoire tome 1 (La BD du Mercredi)

  1. Mango09/11/2011 10:41

    Je n’ai pas lu celui-là mais je trouve que la couleur rend la page banale, non que je veuille réduire Chabouté au noir et blanc mais n’empêche, c’est ce qui fait sa force et quand je pense à lui,
    c’est cette opposition des extrêmes que je vois! C’est vraiment son style qui dramatise et poétise à la fois chaque séquence!

  2. soukee09/11/2011 11:08

    Je comprends ton avis en demi-teinte. C’est difficile de juger un premier tome surtout quand celui-ci ressemble clairement à la scène d’exposition d’un roman. C’est pour ça qu’une intégrale est
    plus agréable et évite ce genre de temps mort….

  3. Noukette09/11/2011 14:35

    Un des rares Chabouté que je n’ai pas encore lu… Je ne sais pas, je ne suis pas convaincue… Je vais attendre ton avis sur la suite de la série pour me décider.

  4. Yaneck Chareyre09/11/2011 17:56

    Je pense que c’est une bonne idée, que de temporiser un peu. A moins qu’une version intégrale existe…

  5. Yaneck Chareyre09/11/2011 22:17

    Je t’en prie. Il me semblait bien de revenir à un classique des BD du Mercredi, pour un coup. ^^

  6. Joelle11/11/2011 11:00
    Vu que j’ai lu les trois albums à la suite, je les ai vus plutôt comme un « tout ». On comprend pourquoi il y a l’utilisation de la couleur (parce qu’il va aussi utiliser le noir et blanc dans les
    autres tomes) et si la déchéance de Benjamin est excessive, je l’ai vu comme faisant partie d’une histoire à la limite du conte 🙂

  7. Sara13/11/2011 20:27

    Ce que dit Joelle est assez juste effectivement. Mais malgré tout, que j’ai trouvé le propos lourd ! Chabouté manque vraiment de finesse dans cette série (et pas que dans celle-ci
    d’ailleurs…M’enfin, je ne suis pas très objective, je crois). J’ai hâte de savoir ce que tu penses de la suite en tout cas.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s