Aya de Yopougon tome 1 (Mardi chronique)

aya-de-yopougon-tome-1

Titre: Aya de Yopougon
Tome: 1
Scénariste: Marguerite Abouet
Dessinateur: Clément Oubrerie
Editeur: Gallimard
Collection: Bayou

Date de publication: Mai 2005

Voici une bd qui traite d’un sujet rare. De deux, même. D’abord, ça parle de l’Afrique Noire. Ensuite, ça parle d’une vie classique, d’une jeune fille sans grands problèmes, en Afrique noire. Marguerite Abouet devait en avoir assez que l’on ne parle de l’Afrique que pour ses coups d’Etat, ou pour ses guerres civiles. Alors elle va parler d’une vie normale, dans la Côte d’Ivoire des années 70. De la vie des habitants de Yopougon, quartier populaire d’Abidjan.
Nous suivons tout particulièrement Aya, une jeune fille qui souhaite faire de grandes choses de sa vie. Etudier, devenir médecin, et ne pas rester dans la misère intellectuelle et financière comme la plupart de ses amies. Pas de jugement négatif chez elle. Elle veut juste faire mieux, tout en restant fière de là où elle vient. Avec elle, nous découvrons la vie là-bas, les relations entre jeunes gens, entre jeunes et anciens, dans la famille…Et comment le mariage est véritablement perçu comme un fort moteur d’ascencion sociale.

J’ai beaucoup aimé cette bande dessinée, découverte grâce au top bd des blogueurs, parce qu’elle propose un point de vu véritablement différent sur l’Afrique. Ce n’est pas un continent qui m’intéresse outre mesure, mais je sais gré à la scénariste de m’avoir donné envie de continuer à suivre son petit voyage sociologique ivoirien. Je lirai les albums suivants avec autant de plaisir, s’ils sont aussi savoureux dans les dialogues, et drôles dans les situations que ce premier tome.
Point de vue dessin, je trouve que celui de Clément Oubrerie convient bien à l’histoire. Il n’a pas un dessin sophistiqué, moderne, high-tech. Il a un trait moins précis, mais plus proche, d’une certaine façon, de certaines formes d’art africain. Je ne pourrai pas détailler cette idée, n’ayant ni les connaissances en dessin, ni en art africain pour cela. Mais c’est un ressentit assez clair en moi.

Aya de Yopougon est donc une série innovante, pertinente sur le fond, qu’il convient vraiment de découvrir.

4 réflexions sur “Aya de Yopougon tome 1 (Mardi chronique)

  1. A_girl_from_earth Il y a 4 ans

    C’est super que le top des blogueurs t’ait fait découvrir une BD que tu apprécies maintenant – pas encore eu l’occasion de trouver une des BD du top que je n’aurais pas lues mais j’espère bien
    partager le même enthousiasme que toi sur une de mes découvertes!

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s