Satsuma tome 1 (Mardi Chronique)

Satsuma tome 1Titre: Satsuma
Tome: 1
Auteur: Hirata Hiroshi
Editeur VF: Delcourt
Editeur VO: Nihonbungeisha

Je me suis laissé convaincre assez facilement par Niko, un des lecteurs de ce blog, de poursuivre l’œuvre du mangaka Hirata Hiroshi. D’autant plus facilement que la bibliothèque municipale voisine dispose de plusieurs autres publications du monsieur.
Cette histoire se déroule au Japon, en l’année 1753. Elle présente la vie du fief de Satsuma, de ses samouraïs, de ses paysans, ainsi que de ceux qu ise trouvent à la jointure entre les deux castes. Une vie difficile les attend, faite de labeur, là où les autres porteurs de sabres, mieux placés dans l’échelle sociale, n’ont pas à travailler.

C’est une véritable chronique de la société des samouraïs, éloignée de tout romantisme, que nous dresse Hirata Hiroshi.
Une société dans laquelle la soumission des classes n’est pas aussi évidente que l’on peut le penser. Une société où le mots rébellion n’a pas disparu. Mais une société qui refuse tout cela fondamentalement.
L’inconvénient d’une telle ambition, de la part de l’auteur, c’est que l’on a un peu du mal à voir où il veut en venir, avec un seul tome. Il n’y a pas un début franchement marqué (surtout qu’il rédige toute une partie de l’histoire en flash-back), et la conclusion laisse assez indifférent le lecteur européen, qui a un peu du mal à comprendre ce qu’il va se passer entre le clan de Statsuma et le Shogun. La faute peut en revenir à la traduction, mais en tous cas, ce n’est pas clair.

Et pourtant, il y a indéniablement quelque chose dans ce premier tome. Un talent pour rendre ce monde vivant, sans doute.
Le tome 2, dès que je peux, je le prends.

Publicités

Une réflexion sur “Satsuma tome 1 (Mardi Chronique)

  1. Niko06/16/2009 19:25

    Ravi que tu m’ais écouté ^^
    Il est vrai que l’histoire comme ça ne semble pas très claire mais c’est bien mieux par la suite lorsqu’on a une vision globale de l’oeuvre. Hirata arrive dans ce manga à nous livrer beaucoup de moments fort et ces hommes si fiers sont épatants de vivre toujours dans l’honneur.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s