Ikigami, préavis de mort

Titre: Ikigami, préavis de mort
Auteur: Mase Motorô
Editeur VF: Asuka Editions
Editeur VO: Shogakukan Inc.

Aujourd’hui, je ne vous parlerai pas d’un ouvrage que j’ai lu.
Tout ce que je sais de ce manga, ce sont les premières pages, dans un petit dépliant publicitaire. Mais le thème me touche grandement, et je voudrai déjà en dire quelques mots.
Rapidement, qu’est-ce qu’Ikigami?

Dans un pays qu’on peut reconnaître comme le Japon, une loi a été votée pour une vaccination obligatoire pour toute la population à un certain âge. La particularité, c’est que dans certains vaccins sont introduits des capsules explosives qui tueront un jour la personne dans laquelle elles setrouvent. Par la peur de la mort, introduire l’amour de la vie, l’esprit de contrition, et le sens du sacrifice.
En fait, j’ai l’impression de retrouver des thèmes de Battle Royal, dans lequel déjà la société tremblait face aux rebellion possibles de ses citoyens. Déjà, c’était par la peur de la mort, que les problèmes avaient été « résolus », par le massacre d’une classe entière d’école par ses propres membres.

Cela m’interroge sur le Japon, et les japonais. Qu’est-ce que cela exprime de leur pensée réelle, de leurs craintes? Que la soumission soit une valeur ancestrale, cela me semblait assez clair, mais vacillerait-elle en ce moment, que certains se mettent à imaginer des « traitements » radicaux à cette question? Je ne parle pas des auteurs, que je ne prend pas pour des tarés génocideurs. Mais j’imagien que si la bd s’est emparé de tels thèmes, c’est qu’ils parviennent à s’exprimer.

Alors voilà, je n’ai pas lu grand chose d’Ikigami, je ne sais même pas quel est le fil scénaristique.
Mais apporter de telles réflexion, voilà qui est déjà plutôt bon signe.

2 réflexions sur “Ikigami, préavis de mort

  1. ZorgBlog Il y a 5 ans

    J’ai lu Ikigami, il y a quelques jours, et je trouve que l’ambiance est particulièrement pesante. Un malaise qui se ressent durant toute la lecture…
    On sait que le Japon (il n’y a aucun doute sur le fait que ce soit bien du Japon dont on parle ici), est un pays surpeuplé, et je pense que les auteurs ont voulu apporter une réponse (un peu barbare, faut avouer!!) à ce problème de surpopulation.
    Mais il montre aussi jusqu’où peut aller le patriotisme…jusqu’à accepter ce système injuste et radical de régulation de population. En gros, de notre vision occidentale…on se dit qu’il n’y a qu’en Asie que c’est possible un truc pareil…

  2. Yaneck Chareyre Il y a 5 ans

    Oui, je pense que c’est une « philosophie » très japonaise, que nous n’avons pas, que d’accepter de telles contraintes sans rien dire.
    Et encore. Imaginons de telles pratique dans un pays « totalitaire ». Serait-ce à ce point inenvisageable chez des européens?

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s