Spirou tome 7- Le dictateur et le champignon

Spirou-et-fantasio-tome-7Série: Les aventures de Spirou et Fantasio
Titre: Le dictateur et le champignon
Tome: 7
Auteur: Franquin
Editeur: Dupuis

J’avais dans ma bibliothèque cet album, pour lequel j’éprouve une certaine affection, alors au moment de choisir, il y a de cela quelques minutes, un ouvrage pour cette chronique, j’ai décidé de le choisir.
Spirou et Fantasio partent pour la Palombie, la patrie de naissance du Marsupilami, afin de remettre celui-ci en liberté, après qu’il ait subtilisé une invention du Comte de Champignac, et largement mis le village de Champignac sans dessus dessous. Une invention particulière, puisque le Comte a tiré d’un champignon un gaz rendant tous les objets mous.
Le voyage en Palombie ne se passera pas bien du tout pour les deux héros. Arrêtés à la suite d’une rixe, ils sont d’abord sauvé par le Général Zantas, le dictateur local, qui n’est autre que le cousin de Fantasio, Zantafio. Leur révélant ses projets d’extension militaire, il leur propose aussi une place dans son armée. Leur refus leur vaudra un retour en prison. Jusqu’à ce que Spirou réalise l’utilité du METOMOL, le gaz du Comte, pour arrêter Zantafio et sa guerre.

Pour tout dire, si j’aime cet album, ce n’est pas vraiment pour le trait de Franquin. Un trait pas encore aussi aboutit qu’il ne le sera plus tard, des cases souvent dénuées de décors, et une colorisation parfois douteuse.
Mais sur le fond, j’adore. D’abord pour le village de Champignac, caricature des petites communes rurales des années 60 en France, avec tous leurs travers. Et puis critique des dictatures de l’époque (on pense par exemple au Chili, ou à toutes les dictatures installées en Amérique latine par les USA), de la guerre. Et finalement, la victoire de la science, des esprits éclairés.
Par ailleurs, cet album ramène aussi deux personnages secondaires importants de la série. Zantafio bien entendu, mais aussi Seccotine, la journaliste concurrente des héros, bien utiles dans cette aventure.

Pour passer un bon moment en compagnie de Spirou et Fantasio, cet album est donc un bon choix. Je préfèrerai, dans les albums suivant, les performances de Tome et Janry, mais les différents degrés de lecture de cet album de Franquin sont vraiment un plus appréciable.

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s