Le sauveteur

Le-sauveteur

Titre: Le sauveteur
Auteur: Jirô Taniguchi

Editeur VO: Shogakukan
Editeur VF: Casterman
Collection: Sakka

Il y avait longtemps que je ne vous avais pas proposé un album de Taniguchi. Mea culpa. J’avais en stock un album de lui, que je n’avais pas encore pris le temps de lire. J’aurai du le faire plus tôt.
Pour être honnête, l’histoire commençant par des questions d’alpinisme, j’ai commencé par me dire qu’on avait droit à un retour du « Sommet des dieux ». Homme de peu de foi que je suis. Les pages suivantes m’ont rapidement fait prendre conscience de mon erreur, et une fois cet album terminé, je puis le dire, c’est encore une histoire merveilleuse.
Certes, cela commence avec de l’alpinisme. Shiga a vu son meilleur ami épouser l’une de leurs amies communes, et mourir peu après dans l’ascension d’un sommet himalayen. Les derniers mots de cet ami furent pour Shiga. Pour qu’il prenne soin de sa femme et de sa fille. Or, justement, Megumi, quinze ans, vient de disparaître. Sa mère pensait la trouver en montagne, avec Shiga, mais ce n’est pas le cas. Alors Shiga revient à Tokyo pour mener l’enquête en parallèle de la police. Je ne vous en dirai pas plus, pour ne pas vous gâcher le plaisir de la lecture, puisque c’est aussi une histoire d’enquête.

Taniguchi est un auteur très doué pour nous raconter le passé du Japon, ou pour les petites histoires très personnelles. Dans ce livre, il ose porter un regard critique sévère sur la société moderne japonaise. Sur ses lieux de vie, sur ses travers cachés, sur le fait de garder la face. Il ne nous en a pas donné l’habitude, mais il le fait avec justesse et efficacité. J’ai encore une fois été très touché par son récit, par la force dont fait preuve le personnage principal, qui ne dévie pas de ses valeurs, et ne renonce jamais à tenir sa promesse. D’une certaine façon, peut-être est-ce là l’illustration moderne du samouraï. Une figure de héros idéal, pour rappeler aux japonais qui ils sont et d’où ils viennent. Pour leur montrer que leur monde change, et pas que en bien.

Ce livre, je vais le rendre à la bibliothèque avec regret. Il me touche profondément. J’espère pouvoir lire ici les réactions d’autres lecteurs de cette œuvre magnifique.

topbd_201316/20

Une réflexion sur “Le sauveteur

  1. zazimuth 09/07/2009 10:54

    Je l’ai lu pendant les vacances de Pâques et j’ai retrouvé la même force que dans le Sommet des Dieux (et puis on croit toujours retrouver quelque part des personnages familiers dans les traits de certains visages). J’ai adoré (5/5 !!!).

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s