Soeur Marie Thérèse- Guerre Sainte

Soeur Marie Thérèse- Guerre sainte
Série:
Soeur Marie-Thérèse
Tome: 6 (en nombre)/ 1 (chez le nouvel éditeur)
Titre: La Guerre Sainte
Auteur: Maester
Editeur: Glénat
Collection: Drugstore

Enfin, voici le dernier tome de Sœur Marie-Thérèse, notre estimée bonne sœur qui arrive alors que sœur Emmanuelle, elle, est partie. Comme quoi, Dieu est partout… (non, je déconne)
Ravi de retrouver ce personnage que j’adore, et qui pour moi, était l’un des personnages phare de Fluide Glacial. Son auteur a préféré changer d’éditeur, et Fluide y perd beaucoup.
Mais parlons de l’album lui-même. Bilan global, c’est toujours aussi bon. Le sens des détails, les attaques bien puissantes contre l’Eglise, tout ce que l’on aime chez Maester est dans cet album. Les caricatures sont là aussi. Christopher Lee en pope/saroumane , George Carlin en Dieu (il était évêque dans Dogma de Kevin Smith, en mourant, il a pris du galon l’animal). Le petit plus, indéniablement, c’est le passage à la couleur. Cela ne se faisait pas chez Fluide, et comme pour la télévision, on y gagne certainement.

Question contenu, c’est varié. Une histoire sur les écrivains médiatiques, une sur les bonnes gens de la campagne et leurs élans, une sur le christ cloné, et enfin une dernière sur les OGM. On sent bien que Maester s’est mis à l’actualité à haute dose pour son blog et pour « L’actu tue ». Même si l’ambiance est fidèle à ses précédents albums, le propose se fait plus ancré dans la réalité, me semble-t-il. Je n’ai qu’un regret, c’est la troisième histoire, sur le christ cloné, et les Vampires. Ca sent la redite avec une histoire qu’il avait déjà écrite pour un précédent album, ou le Père Noel se faisait consommer le soir de noël par un vampire. Je ne trouve pas qu’elle apporte grand chose à ce qui avait déjà été fait.
Ma préférée, par contre, est la seconde. Les bonnes gens de la campagne, ce sont des gens pour lesquels je n’éprouve pas une amitié sans bornes. Le trip chasse/ foot/ bar, c’est pas du tout pour moi, et j’en ai assez croisé durant mon enfance. Certains de mes camarades de classe en primaire sont devenus comme ça. Alors quand Maester se les farcit via sœur Marie-Thérèse, je jubile.

De bonnes retrouvailles donc, et un album qui remplit pleinement mes attentes.

3 réflexions sur “Soeur Marie Thérèse- Guerre Sainte

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s