La montagne magique

La-montagne-magique

Titre : La montagne magique
Auteur : Jiro Taniguchi
Coloristes : Walter et yuka
Editeur : Casterman

 

 

Cet album de Taniguchi est une nouveauté en France. Voilà quelques temps qu’il trônait derrière la caisse de mon libraire préféré, et j’attendais le bon moment pour le lire.

Coup de chance, ma médiathèque préférée, elle, a commandé cet ouvrage, ce qui m’a permis de le lire, donc.

Il y a des constances, dans l’œuvre de Taniguchi. Les héros enfants, le passé, la présence de la mort, le mystérieux. A ce titre, Montagne magique est pleinement une œuvre de Taniguchi.

Tottori est la ville de naissance de l’auteur. Cette ville est surplombée par une superbe montagne, sur laquelle se dressait par le passé un château. Elle est creusée de quelques souterrains, qui font la joie et la peur des enfants, qui n’osent s’avancer plus que de quelques mètres à l’intérieur. Lehéros, dont la mère est très malade, et le père décédé, va faire la rencontre d’une salamandre qui lui parle, une créature magique venue de la montagne.

 

C’est ce que j’aime chez Taniguchi. A partir d’un univers très réel, très imprégné de normal, il trouve toujours le moyen d’injecter une dose de magie, de merveilleux, qui donne une saveur toute particulière à ses ouvrages. C’est sans doute une grande caractéristique du Japon, qui n’a pas eu à subir l’écrasante omniprésence culturelle du christianisme. Le bouddhisme a laissé vivre les légendes populaires, et les croyances animistes. Ainsi donc, des histoires de Salamandres géantes (espèce uniquement présente sur les îles du Japon, capable de vivre cent ans…), il en existe de nombreuses dans l’archipel, et Taniguchi n’a eu qu’à broder la sienne. En France, le christianisme a complètement écrasé ces croyances.

 

Cette histoire est donc simple, mais fort jolie. Comme toujours, Tanuiguchi parvient à toucher notre cœur, et notre mémoire d’enfant.

Particularité de cet album, il est en couleur, au format franco-belge. Une envie de l’auteur, touché très jeune par les albums européens, bien plus classieux que les mangas jetables.

C’est étrange de voir son trait colorisé. C’est inhabituel et un poil déroutant. Je ne suis pas certain que l’album y gagne véritablement.

 

Mais c’est histoire de chipoter. Cet album est encore un très bon album de Jiro Taniguchi.

 

2 réflexions sur “La montagne magique

  1. zazimuth Il y a 5 ans

    Ce n’est pas mon préféré mais j’ai aimé les thèmes abordés et c’est surtout un des rares titres de l’auteur qui peut toucher de plus jeunes ados (collégiens par exemple).

  2. Pingback: La forêt millénaire, Jirô Taniguchi, Rue de Sèvres | Les Chroniques de l'invisible

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s