Les Tuniques Bleues tome 17- El Padre

Les-tuniques-bleues-n-17

Série : Les Tuniques Bleues
Titre : El Padre
Tome: 17
Scénariste : Raoul Cauvin
Dessinateur : Willy Lambil
Editeur : Dupuis

 

 

El Padre, voilà un de ces albums un peu anciens des Tuniques Bleues que j’apprécie.

Blutch et Chesterfield se retrouvent obligés de passer le Rio Grande et de se cacher au Mexique pour échapper aux sudistes. Manque de chance pour eux, des indiens renégats fouillent les bords du fleuve. Les voilà obligés de prendre les vêtements de deux hommes tués par les indiens, un paysan, et un prêtre. Blutch se déguise en paysan, et Chesterfield fait l’homme d’Eglise, allant même jusqu’à accepter que Blutch lui fasse la tonsure. Mais la poisse s’acharne, et les voilà qu’ils tombent sur une troupe de bandits mexicains, qui entendent bien se servir du curé pour assouplir un village qu’ils gardent sous leur coupe.

 

Un bon album, pour plusieurs raisons. Blutch et Chesterfield agissent intelligemment de bout en bout, les quiproquos avec le faux « padre » sont nombreux et assez savoureux. Surtout la scène où les paysans mexicains chantent la messe alors que Cornelius ne tient pas son rôle.

La fin place là quelques personnages secondaires récurrents qu’on prend plaisir à revoir, Amélie Apeltown, et son père le colonel.

 

Il y a tout ce qu’il faut dans cet album pour en faire l’un des bons de la série. Et surtout, pour le coup, on sent que Cauvin n’est pas encore asséché d’idées pour la série.

6 réflexions sur “Les Tuniques Bleues tome 17- El Padre

  1. samom Il y a 6 ans

    salut à toi
    je n’ai jamais trop accroché aux tuniques bleues
    faudrait que tu me donnes le goût de les lires

  2. lulu Il y a 6 ans

    le plus ancien est le chariot dans l’ouest en 1977 de cauvin et salvérius el padre est quant à lui de 1981 de lambil et cauvin. pour information la premiere edition était en papier et non en carton ! en ce moment ils sont beaucoup en manque d’inspiration pour la série!!! lulu

  3. van den Broek Veronique Il y a 6 ans

    Salut Yaneck! et merci pour ton passage sur mon blog!
    Une anecdote sur « Les Tuniques bleues »: enfant, je les ai presque tous lus en supermarchés, pendant que ma mère faisait les courses, et ça reste pour moi un souvenir fort puisqu’elle m’achetait beaucoup de livres, mais que jamais je n’ai osé lui demander une BD. On peut dire ce qu’on veut de la grande distribution, faute de bibliothèque à proximité, j’ai pu y lire tous les Tintin, Lucky Luke, Astérix, Yoko et bien sûr, Les Tuniques bleues!

  4. Yaneck Chareyre Il y a 6 ans

    C’est en effet une liberté assez étonnante au final.

    Moi aussi, enfant, je lisais beaucoup en supermarché.

    Aujourd’hui, je n’y arrive plus.

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s